Aomori & Hirosaki

Aomori

Arrivée en gare d'Aomori vers midi. Les températures ont chuté : pas de doute, c'est le Nooooooord !

 

Nous commençons par nous rendre dans un point d'informations pour les touristes.

En 5 minutes, nous y trouvons 3 personnes nous expliquant en anglais que faire et que voir à Aomori en 1/2 journée, un plan et du wifi gratuit pendant 14 jours dans plusieurs spots sur Aomori : efficace ;-)

 

Elles nous conseillent de nous rendre au Gapo park, en bord de mer réputé à Aomori, notamment pour ses Sakuras. On nous précise tout de même que le spectacle sera encore bien plus beau à Hirosaki.

 

En arrivant au parc, nous découvrons alors ce que peut rendre un paysage lorsque plusieurs cerisiers sont en fleurs... On dirait que les arbres sont en coton ! Il règne dans l'air une douceur et une quiétude qui nous apaisent.

 

Assis sous les cerisiers en fleurs, au bord d'un étang, nous oublions le temps et nous laissons aller à un moment de détente... Nous marchons ensuite près du bord de mer avant de prendre le chemin du retour, poussés par le vent froid qui souffle sur la plage.

 

Moya Kogen

Nous avons deux bus à prendre pour rejoindre Moya Hills, quartier d'Aomori situé au pied d'une station de ski. C'est là que nous passerons les deux prochaines nuits. 
 
Moya Kogen est une petite auberge de jeunesse un peu esseulée sur le bord de la route. Dans notre chambre, il y a un tapis central sur lequel nous installerons nos futons et deux tapis de chaque côté de la pièce sur lesquels notre hôte nous demandent de déposer nos sacs. Sur chacun de ces deux tapis, il y a une petite étiquette indiquant qu'il faut déposer nos sacs ici. On ne rigole pas avec la propreté ;-)
 
Inutile, donc, de vous préciser que tout est impeccable. À l'instar de certains hébergements, il y a même des chaussons spécial toilettes ! Ils sont roses pour les filles et bleus chez les garçons et disposés à l'entrée des toilettes : non, vraiment, on ne rigole pas avec la propreté ! 
 
Une fois nos sacs soigneusement déposés sur les tapis, Romain descend à l'accueil pour demander où l'on peut manger à proximité de l'auberge. Je l'attend dans la chambre. Au bout de quelques minutes, je vois une petite femme entrer dans la chambre, suivie de Romain. Elle me salue discrètement, un peu gênée d'entrer dans notre chambre pendant que nous y sommes, va jusqu'au radiateur et montre à Romain comment faire pour allumer le chauffage... ??? Devant notre mine interrogative, elle nous montre le radiateur en disant "ita" (comprendre "heat" en anglais)... Nous comprenons alors qu'elle a entendu "heat" au lieu de "eat" ! Romain lui mime alors le mot "manger" et la voilà qui sort vite de la chambre, toute confuse dans son moment de solitude... Un quiproquo qui nous a bien fait rire !!
 
Nous allons manger dans le chalet d'en face, tenu par une vieille dame. Comme dans beaucoup d'établissements, la décoration est chargée. Tout de bois meublé, chauffé par un poêle, on se croirait dans nos montagnes le temps d'un repas. Et on s'y sent bien...! Même si Romain, une fois assis sur ces toutes petites chaises, a encore les genoux au niveau du menton ;-)
 

Le parc d'Hirosaki

Direction la gare d'Aomori d'où nous partirons en train pour rejoindre Hirosaki.

Juste le temps de se faire un petit plaisir "made in France" avec des croissants chauds et nous voilà dans le train bondé d'Hirosaki.

 

On ne devrait pas y être seuls, la aujourd'hui nous sommes en pleine Golden Week, l'heure est aux vacances pour la majorité des japonais !

 

Plus nous nous approchons du parc, plus il y a de monde.

Nous passons près d'un stand de vente de pommes et de produits à base de pommes. Et pour cause : ici, la pomme est LE fruit local. Succulentes!!

 

Le parc est entourée par un canal bordé de cerisiers. De tant en tant, le vent emporte avec lui des milliers de pétales couleur pastel, qui se posent à la surface de l'eau. On dirait qu'il neige c'est vraiment magnifique.

 

Aujourd'hui, outre tous ces Sakura magnifiques, de nombreux japonais, en couple, entre amis ou en famille, sont venus faire ce qu'ils appellent "hanami". C'est à dire qu'ils fêtent les cerisiers en fleurs en s'installant dessous, pour y boire, y manger et s'y amuser allègrement !

 

Le vent emportant très rapidement les pétales des fleurs de cerisiers, la beauté du panorama qu'offre la pleine floraison ne dure que 3 ou 4 jours. Nous n'avons aucun mal à comprendre que cet événement soit tellement attendu par les Japonais.

 

Comme la veille à Aomori, des dizaines de stands sont installés de part et d'autres du parc, proposant boissons, plats à emporter, jeux, barba papa (servis dans des sacs alimentaires en forme de tête de héros de mangas), souvenirs, spécialités à base de pommes...

 

Nous nous promènerons tout l'après-midi dans ce parc, profitant du soleil et de la douceur des températures. La vue sur le mont Iwagi est bien dégagée, nous pouvons apprécier le paysage.

 

Nous n'irons finalement pas au château du parc, la file d'attente étant trop importante. Nous profiterons de la vue des jardins avant de retourner vers la guest house, heureux d'avoir atteint notre objectif des Sakuras.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Marlène (lundi, 19 mai 2014 09:59)

    C'est trop beau!! Un bel objectif qui est maintenant atteint! Bisous!

  • #2

    Pauline (lundi, 19 mai 2014 13:28)

    Magnifique!! Continuez à nous faire voyager avec vous!!! Gros bisous les cousins!

  • #3

    Alexandra Bonfand (lundi, 19 mai 2014 14:43)

    Coucou

    Super magnifique grandiose... Quoi dire de plus ??? Merci
    Merci de nous faire vivre votre voyage
    Gros bisous

  • #4

    Alain (mardi, 20 mai 2014 07:50)

    trot trot bo.................ont voie y age, sait sue père!

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!