Le tour en Eléphants

A la recherche de l'écotourisme...

Par Emilie

 

La veille, Romain avait fait le tour des agences proposant des visites de camps d'éléphants. Le Laos, anciennement appelé Lane Xang (royaume au million d'éléphants), ne compterait aujourd'hui qu'environ 1500 éléphants. Pour cet aspect symbolique, cela nous semble bien de découvrir les éléphants ici. Nous avions déjà vu en Thaïlande qu'il était possible de passer de 1 à 3 jours dans ces camps, à se balader à dos d'éléphants, apprendre à les diriger et prendre le bain avec eux. Mais le sort de ces betes et leur traitement ne nous plaisait pas.

 

Il faut simplement bien se renseigner pour être sur d'avoir affaire à un camp de protection et de soin des éléphants. Mais cela n'est pas une tâche facile car toutes les agences vous diront "yes, it´s an eco-village". L'éléphant est aussi encore utilisé ici pour des travaux forestier où les engins ne peuvent acceder. Il n'a donc pas qu'une valeur touristique, il fait partie de la vie quotidienne des Laotiens.

 

De plus, nous savons qu'ici ces excursions sont moins chères qu'en Thaïlande. Nous réservons donc la notre pour le lendemain, avec au programme ballade, nourrir les betes et surtout faire trempette avec eux.

 

8h45 : en route pour les éléphants ! Après presque une heure de trajet dont une bonne partie à traverser la jungle par des chemins terreux, nous y voilà !

Le camp se situe dans un petit village. Là aussi, pas de goudron, la seule route qui traverse le village est en terre.

 

On nous fait tout de suite monter dans une sorte d'abri à environ 2, 50 m du sol, sans parapet. Là, les éléphants se présentent un à un pour que nous puissions monter sur la nacelle installée sur leur dos.

Nous apprenons que tous les éléphants en balade sont des femelles.

Un barbelé sur la gauche les force à se coller à l'abri sur lequel nous les attendons, leur peau épaisse les protège soit disant. Alors quel intérêt de mettre ce barbelé sir les éléphants ne le sentent pas... Nous montons tour à tour, 2 personnes par éléphant. Puis, nous partons en balade. À chaque éléphant est attribué un jeune laotien qui doit le diriger et prendre des photos avec l'appareil des touristes. Ainsi, nous avons eu au moins 250 clichés de notre sortie avec les éléphants...!

 

 

Baignade dans le Mékong

Nous traversons le village, passant au milieu des habitations et des gens qui sont assis devant, tantôt par terre, tantôt sur une petite chaise... Les enfants nous saluent. Nous croisons aussi de gros cochons qui dorment à l'ombre et quelques vaches bien maigrichonnes et qui auraient fortement à envier à nos belles tarines.

De temps en temps, le laotien qui dirige notre monture nous envoie une mangue que l'éléphant vient chercher avec sa trompe.

 

Nous passons dans un bout de forêt avant de descendre sur les bords du Mékong. Il y a du vent, c'est agréable !

Notre éléphant s'arrête souvent, capricieuse ou fatiguée ?... Nous ne pouvons malheureusement pas savoir.

De temps en temps, nous lui donnons des caresses, bien qu'elle ne doit certainement rien sentir vu l'épaisseur de sa peau ! Ils ont des longs poils éparses et un peu piquants comme des cactus !

 

Nous remontons au camp. Là, chaque éléphant se voit retirer sa nacelle. Le groupe de touristes qui est avec nous part en visite dans les grottes. Nous n'avons pas pris cette option et nous séparons donc d'eux.

 

Nous avons maintenant chacun un éléphant. Les jeunes laotiens les font se mettre à quatre pattes pour que nous puissions monter sur leur cou. Il faut se dépêcher car c'est une position qui ne plait pas aux éléphants, peut-être cela leur fait il mal aux pattes ? Nous sommes maintenant à cru sur nos éléphants ! Nous nous dirigeons à nouveau vers le Mékong. Pour cela, les éléphants doivent descendre une dizaine de marches assez hautes. Ça fait une drôle d'impression, on est attirés vers l'avant, je ne suis pas tranquille ! Mais tout se passe bien, évidemment et nous allons pouvoir prendre le bain avec les éléphants. J'avais entendu parler de ce fameux bain avec les éléphants où l'on peut le frotter et s'occuper un peu de lui. Là, il s'agit plus d'une simple baignade, ce qui ne nous empêche pas de passer un super moment.

Les laotiens s'amusent à ordonner aux éléphants de secouer leur tête : c'est ce qu'ils appellent le rodéo ! Et à juste titre ! D'abord surpris, nous sommes éjectés de notre monture et atterrissons dans les eaux divinement propres du Mékong ;-) nous sommes d'ailleurs surpris aussi par le courant : à le regarder comme ça, le Mékong paraît très calme et tranquille mais en fait, le courant y est assez soutenu !

Avant de remonter sur mon éléphant, mon regard croise, flottant sur l'eau et emporté justement par le courant, un gros cadeau laissé par un des éléphants (proportionnel à leur taille en fait, vous imaginez ??!)... Faut croire que le bain les détend beaucoup !

 

Après s'être laissés avoir 2 ou 3 fois par un rodéo surprise, Romain fini par maîtriser et parvient à nous faire un show d'eau moins 15 secondes !

 

Au bout d'1/2 heure, les laotiens nous font remonter sur le cou de nos éléphants. Il est temps de retourner au camp et de leur dire au revoir.

 

Nous avons vraiment apprécié cette expérience avec les éléphants. Mais la question de savoir s'ils sont bien traités, bien nourris et pas seulement utilisés comme bêtes de foire nous taraude quand même... Et il nous est impossible d'y répondre. L'agence qui nous a vendu cette excursion nous a affirmé plusieurs fois qu'il s'agissait d'un eco-village mais rien ne peut nous le garantir... Ce point là nous laisse un petit goût amer... Mais évidemment, nous garderons un très bon souvenir de ces moments passés avec eux et du contact particulier que nous avons pu ressentir lors du bain.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!