En route pour l'île

Départ de Sihanoukville

Par Romain

 

Nous prenons notre dernier petit déjeuner dans notre restaurant préféré. En plus, nous sommes à 15 mètres du bar où le pickup vers notre bus est prévu. Sauf que les volets métalliques sont encore fermés alors que nous avions rendez vous à 7h30. Je frappe aux volets pour secouer les dormeurs. Sauf que je me suis trompé de bar, c'est celui juste à côté... Et je découvre que les cambodgiens ont un humour limité le matin...

 

 

 

Finalement, en étant au bon endroit, le van pour la gare routière vient nous récupérer (à 8h15 au lieu de 7h30...) et en moins de 10min nous sommes dans le bus en direction de la Thailande.

 

 

 

Après l'épisode plus de clim dans le bus, nous avons droit cette fois ci au gosse qui chiale. La petite fille devant nous se met à taper un gros caprice de 30-45min non stop. Plus je la regarde et plus j'aime la pilule de ma femme...

 

 

 

Nous finissons par arriver au border (Hatlek) vers 13h. Toujours le flot des profiteurs qui viennent gratter quelques Baths en retour d'un service inutile. Mais nous sommes des baroudeurs expérimentés maintenant et nous déclinons avec maîtrise!!

 

 

 

Le passage frontière de Hatlek se fera sans problème. Une petite fouille des sacs en Thaïlande par les militaires mais rien de très long. Nous passerons quand même presque 2h à attendre le minivan coté Thailande. Puis sur la route en direction de Trat, nous serons stoppé 6 fois par des barrages militaires où les passeports seront nécessaires. 

Nous restons avec un écossais,Matt, pour le dernier trajet jusqu'au ferry. Nous avons déjà 2h de retard. Dix minutes après le départ de Trat, le chauffeur veut faire le plein. Sauf que la station essence n'est pas rechargée et il nous dit que c'est la seule du coin alors qu'il y en a une en face. Après explication, il s'avère que le mini van fonctionne au GPL.

 

 

 

Donc, nous sommes partis pour 2h d'attente (encore). Cela nous laisse le temps de faire connaissance avec notre compagnon d'infortune écossais.

 

 

 

Au bout des 2 heures, nous pouvons repartir. Notre chauffeur semble bien décider à remonter le temps. Et nous à prier pour le salut de nos âmes...

 

 

 

Finalement nous arrivons à bon port (dans tous les sens du terme). Juste à temps pour le dernier ferry à 19h30. La traversée durera 40min. Puis notre chauffeur de minibus redémarre en trombe sur les petites routes de Koh Chang. Il fait nuit, la route ressemble à un rollercoaster et nous croisons au millimètre près les véhicules d'en face. Malgré la climatisation, nous transpirons beaucoup dans le van!!

 

 

 

L'arrivée à Lonely Beach est une délivrance. Mais ça c'était avant de voir la guest house : la chambre est dans un état miteux, le faux plafond menace de tomber par endroit, le miroir de la salle de bain est cassé, l'évacuation d'eau se fait par un trou dans le carrelage éclaté. La palme restera quand même les cocons d'insectes accrochés sous l'oreiller. La fatigue l'emportera quand même et c'est emmitouflé dans les duvets que nous passerons la nuit.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!