Bangkok express volume 2

Départ de Koh Chang

Par Romain

 

Le réveil est bon ce matin, cela faisait longtemps que nous n'avions pas dormi dans un si bon lit. D'ailleurs il est difficile à quitter. Mais nous n'avons pas le choix car nous quittons Koh Chang pour Bangkok aujourd'hui (si pas d'autres surprises de prévues). Nous avons un taxi à prendre jusqu'au port, puis le ferry et enfin le bus jusqu'à Bangkok.

 

Avant toute chose, goûtons une dernière fois au luxe avec le petit déjeuner inclus. Et quel petit déjeuner!! Un buffet géant est à disposition, avec une cinquantaine de mets différents : du typique thaï avec riz, soupes ; de l'anglais avec des saucisses, des beans tomate, du bacon; du continental avec des brioches, des croissants, confitures et donuts. Et surtout, il y a du pain. Du vrai pain!! Nous allons pouvoir nous faire des tartines, j'ai presque envie de pleurer ^^.

 

Un ptit déj de champion...
Un ptit déj de champion...

 

La traversée du ferry se fait tranquillement. Il y a beaucoup de Backpackers avec nous, dont certains sont français, ce qui nous permettra de discuter un peu. Lorsque le ferry nous dépose sur le continent, une navette nous récupère pour nous amener à l'arrêt du bus. Mais en fait ce sera plutôt un van. Tant mieux nous arriverons plus vite.

 

Au cours du trajet nous ferons deux arrêts pour que le conducteur fasse le plein de GPL. Lors du premier arrêt, il nous explique que sa batterie est à plat et qu'il ne pourra pas faire fonctionner la climatisation pendant un moment. Décidément nous sommes chat noir avec les transports. Mais finalement avec les fenêtres ouvertes nous n'aurons pas trop chaud tant que le van est en mouvement. Puis au bout d'une heure, la clim revient. Heureusement car nous approchons de Bangkok et le soleil est de plus en plus présent.

Sur la highway, notre chauffeur semble se tirer la bourre avec deux autres vans. Bonjour les slaloms entre les voitures. C'est sur qu'avec des conduites de ce genre, la Thaïlande mérite sa place dans le top 3 des pays les plus meurtriers sur la route.

 

Au bout de 6h le van s'arrête devant la gare de train de Bangkok. Nous sommes arrivés encore une fois sain et sauf. Pourvu que ça dure...

Mais il est du coup un peu tard pour aller chercher nos habits sur-mesure. Nous retournons au Glur hôtel après être allé manger la pizza du dimanche dans le quartier de Sukhummvit. Nous rentrons en métro et Skytrain car les tuktuks tentent toujours de nous rouler avec nos têtes de touristes. Et finalement si vous allez sur Bangkok, le mieux est toujours de prendre les taxismeter.

 

Essais des costumes et départ pour Ayutthaya

par Emilie

 

Une pincée de skytrain et un soupçon de taxi plus tard, et nous voilà chez James Fashion pour l'essai de nos costumes et robe sur mesure.

 

Nous pensions repartir avec, mais c'est qu'il y a encore du boulot ! Les pantalons de Romain sont bien trop larges et les vestes ne sont pas faites. Par contre, ses chemises lui vont comme un gant !

Ma robe est à retravailler également. La découpe est faite, la fermeture est cousue dans le dos mais il faut l'ajuster.

Nous passons tous les deux entre les mains des couturiers, ils nous demandent ce que l'on souhaite et placent des aiguilles en guise de repères.

 

Apparemment, tout sera prêt... Demain ! Sauf que nous avions prévu d'aller à Ayutthaya le lendemain, qui se situe à 1 h de Bangkok et que nous avons d'ores et déjà réservé une chambre dans une guest house là-bas... Bon, tant pis, nous ne changeons pas nos plans, mais nous sommes bons pour repasser par la case Bangkok une 4ème fois !

 

Nous repartons vers le centre ville de Bangkok, repérons le bus qui nous emmènera à Ayutthaya le lendemain et flânons un peu. En passant par Victory Monument, nous apercevons des militaires postés tout autour du grand rond point. Ils ont sorti des haut-parleurs desquels sortent des chants militaires. Le volume doit être à fond, cette musique peu gracieuse vient s'ajouter au brouhaha ambiant déjà haut en décibels.

La circulation est tellement dense dans cette partie de la ville, que des passerelles ont été aménagées en hauteur afin que les piétons puissent traverser les rues sans danger. Enfin presque... Car on ne peut pas dire que les installations de câblages électriques qui se partagent la passerelle avec les piétons soit un exemple de sécurité...

 

Devant une tour, nous voyons une affiche annonçant un "sky bar" au dernier étage. Admirer Bangkok vu du ciel un verre a la main ? Pourquoi pas ?! Nous entrons dans le hall et stoppons net devant une pancarte dont les pictogrammes de short, débardeur et tong barrés nous font comprendre que nous allons à l'encontre de la tenue exigée... Nous nous rabattons alors sur un salon de massage situe dans ce même hall. Il y a une offre en plus : le massage "aromatic" d'une heure est à moitié prix aujourd'hui. Si ça n'est pas un signe ça ?!

 

On nous installe tous les deux dans la même pièce. La décoration et l'ambiance sont soignées. Le massage commence par le traditionnel craquage des doigts de pieds. Si ma masseuse doit être frustrée de ne réussir que 3 craquages sur mes 10 doigts de pieds, celle de Romain doit s'éclater car je les entends craquer un à un !

Massage des pieds à la tête pendant une heure. Les massages thaï peuvent parfois être douloureux, j'ai donc précisé avant de commencer que je voulais un massage doux. Romain, lui, confiant, n'a rien dit... Et a eu un peu mal ! Elles n'hésitent pas à monter sur la table, à taper la zone qu'elles viennent de passer et nous font même craquer les hanches !

Et pour finir en douceur, au moment de payer, on nous annonce un prix bien plus élevé que ce qui était prévu. Un homme, allongé sur des fauteuils de massage dans l'entrée, nous explique en français mais avec un accent russe que la promotion portait en fait sur un massage aromatic acheté, le second à moitié prix... Tout ça sans bouger de son fauteuil. Certainement le boss. Un peu nonchalant. Nous sommes toujours méfiants car nous avons remarqué que les thaï jouent souvent la technique de la confusion : ils vous parlent vite, glissent un prix au milieu d'une phrase et au moment de payer, ils vous annoncent un prix plus élevé en prétextant que c'est celui qu'ils vous donnent depuis le début. Vous vous défendez en soutenant que le prix de départ était moins élevé et ils reviennent dessus en disant "ok ok". Mais quand ils ne lâchent pas, il faut se résoudre à reconnaître que l'on a mal compris au début. C'est ce qu'il s'est passé pour les massages puisqu'en vérifiant, nous nous sommes aperçus qu'une affiche précisait bien l'offre "1 acheté, le 2nd à moitié prix".

Et finalement, le prix n'est plus si intéressant pour un massage thaï, mais bon, c'est fait !

 

Bon, l'heure tourne, il est temps d'aller prendre notre bus pour Ayutthaya. Le trajet en minivan est assez rapide et se passe plutôt bien. Sauf qu'à l'arrivée, le chauffeur fait un détour pour déposer un passager, nous dépose à presque 1 km de notre guest house et refuse de nous emmener jusqu'au bout. Il nous laisse là avec nos gros sacs à dos alors qu'il en aurait pour moins de 2 mn ! Et il vient quand même d'accepter de faire un détour pour quelqu'un d'autre..!

Il n'y a rien à faire, les trajets en bus ne se passent jamais bien de A à Z... Pas de problème, nous marchons jusqu'à Grand Parents'Home, une guest house très charmante où nous sommes gentiment accueillis.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Romain (lundi, 21 juillet 2014 09:19)

    Pas bravo pour le consuel thaïlandais!!

  • #2

    Pee white (mardi, 22 juillet 2014 06:19)

    Encore une aventure rocambolesque !!!!! Mais toujours aussi intéressante ....... Bravo pour les costumes et continuez à nous faire voyager.....profitez en bien on pense bien à vous.......gros gros bisous.......

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!