Koh Phi-Phi

Découverte de Koh Phi Phi Don

Nous arrivons donc à Koh Phi Phi à la nuit tombée, ce qui n'est jamais très aisé pour trouver un hébergement. La fatigue fait que nous n'avons pas très envie de parcourir toute l'île pour trouver une chambre. Et il ne faut pas oublier que Romain transporte pas loin de 30 kg de bagages tout seul.

Nous prenons donc ce qui vient en premier, pas très cher pour Koh Phi Phi, mais vraiment cher pour ce que c'est... La chambre n'est pas propre, le lit menace de s'écrouler dès qu'on s'assoit dessus, des blattes se baladent par ci par là et le pommeau de douche ne comptait plus que deux ou trois trous faisant de la résistance au calcaire. Les autres avaient tous capitulé... Romain a donc du les déboucher un à un pour que l'on puisse prendre une douche. En un mot : miteux !

 

Nous décidons d'aller faire un petit tour vers la plage. Cette partie de l'île est piétonne, ce qui est plutôt appréciable. Des allées bétonnées passent au milieu de la multitude de restaurants, hôtels, échoppes de bijoux fantaisie, boutiques de vêtements vendant tous à peu près les mêmes pièces, salons de massages... Nous arrivons à la plage et à partir de ce moment là, il faudra hurler pour s'entendre. Des bars se succèdent, chaises ou transat dans le sable, musique à fond et cracheurs de feu captivant de jeunes spectateurs, bières ou "bucket" à la main. Les "bucket" se vendent dans de toutes petites échoppes à tous les coins de rue. Ce sont des petits seaux à l'intérieur desquels il y'a de quoi faire le mélange de votre choix. Chaque Bucket porte le nom du cocktail que vous pouvez faire avec. Ainsi, le bucket mojito par exemple est un mini seau dans lequel se trouve une bouteille de rhum, une canette d'eau pétillante, du sucre, du citron et de la menthe. Il suffit de tout verser dans le mini seau, de mélanger puis de mettre autant de pailles qu'il y a de buveurs et de laisser l'alcool faire ses effets !

Nous imaginons a quoi auraient ressemblé nos vacances si, à 20 ans, nous avions pu nous payer le voyage sur Koh Phi Phi... En tout cas, pour l'heure, nous avons 30 ans (ooouuuuh même 31 pour l'un d'entre nous ;-)) et on se rend compte qu'on est déjà trop vieux pour ces c******** !! Le simple fait qu'on ne puisse pas se parler à cause de la musique qui hurle nous dérange ! Et pas besoin d'alcool, l'odeur du produit utilisé par les cracheurs de feu qui stagne dans l'air suffit à nous faire mal à la tête.

"Bon... Ben... On rentre se coucher papi ?" "Ok mami" ;-)

 

Et la nuit sera longue... Entre le lit pourri et les jeunes qui rentrent bourrés à point d'heure en parlant ostralopitheque dans toutes les langues... Ponctuant leur conversation avec des claquages de portes. Et merci l'insonorisation proche de zéro, on croirait qu'ils sont dans notre chambre ! Le petit manège durera jusqu'à 5h du matin, et ça n'est qu'à partir de là que nous réussirons à nous endormir...

 

Excursion sur Koh Phi-Phi Lay

Réveil difficile ce matin... Il faut rendre la chambre à 11h, heureusement car nous aurions sûrement dormi jusqu'à midi autrement.

Nous avons réservé une excursion sur Phi Phi Leh, petite île inhabitée car composée de falaises abruptes et ses plages, magnifiques, disparaissent totalement à marée haute.

En début d'après-midi, nous partons dans un petit bateau Direction Phi Phi Leh. Nous sommes une petite dizaine. Je me sens suffisamment en forme pour faire l'excursion mais bien sur, lors des arrêts baignade et snorkelling, je serai forcée de rester dans le bateau puisque la baignade m'est interdite pour 2 semaines.

 

Il fait beau, seuls quelques passages nuageux donnent de temps en temps un peu de répit car il fait très chaud. L'excursion prévoit un passage devant la grotte Viking, un arrêt snorkelling, un arrêt à Maya Beach. Voilà les principaux attraits de Phi Phi Leh, qui a servi, il y a quelques années, de décor pour le film "The Beach" avec Leonardo Di Caprio, Virginie Ledoyen et Guillaume Canet.

 

Nous commençons par la plage aux singes. Nous sommes le deuxième bateau à arriver sur place, la plage n'est pas encore envahie et il y a des singes. Deux pour etre précis, dont un qui semble raffolé du Coca-cola, donné par un des clients du bateau précédent. Il est juste écrit un peu partout de ne pas nourrir les animaux sauvages mais bon...

Cette plage est vraiment toute petite et les bateaux commencent à affluer. Nous redémarrons après 1à minutes pour une traversée vers l’île Phi-Phi Leh. Et la traversée est quelque peu mouvementée. Les vagues secouent le tailboat et nous devons nous déplacer au milieu des bancs pour ne pas basculer.

 

La grotte Viking ne peut être visitée, nous prenons donc quelques photos de loin. Même si j'aimerai moi aussi mettre un masque et un tuba et sauter dans l'eau pour une session snorkelling, les eaux limpides des abords de l'île me permettent de voir de superbes poissons depuis le bateau. On voit qu'ils sont habitués aux touristes, ils ne sont pas farouches les petits poissons et n'hésitent pas à venir s'agglutiner autour de Romain pour lui prendre un bout de pain que je viens de lui donner !

 

L'étape suivante est la fameuse plage Maya, lieu du tournage du film de Danny Boyle. Mais pour moi ce sera via l'expérience de Romain car il faut y accéder à la nage, la marée n'est pas assez haute pour le bateau, et mon opération ne me le permet pas encore. Frustration... Je vois donc Romain sauter à l'eau et atteindre une sorte de pont de singe pour passer un chemin dans la falaise. C'est la file d'attente, il y a au moins une vingtaine de bateaux stoppés dans la baie.

 

Romain: les vagues arrivent sur les rochers qui permettent l'accès à la Plage, faisant tomber les gens devant moi. Certains sont déjà coupés par les bords saillants du récif, drole d'entrée en matière. Une fois la falaise passée, le bruit de la mer disparaît et laisse un silence presque pesant remplir l'atmosphère. le passage fait une cinquantaine de metres de large et une végétation tropicale a poussé dans le sable. Je suis le chemin (et le flot de touriste) sur 200 mètres et soudain, la Plage apparait devant moi. Effectivement c'est vraiment paradisiaque, avec une grande anse de sable blanc et l'eau transparente. L'image est un peu différente car il y a au moins une centaine de personne dans l'eau mais le charme opère. Mais sans Emilie pour le partager avec moi ce n'est pas pareil. Je prends quelques clichés (pour dire que j'y étais) et décide de rejoindre ma belle restée bloquée sur le bateau.

Je reste donc là, seule sur le bateau, auxquels sont venus se coller d'autres bateaux. Mes antibiotiques me filent des nausées et le bateau qui ne s'arrête plus de tanguer... J'ai deux solutions : soit je pleure soit je médite ! Bon, je vais quand même pas pleurer dans un endroit pareil ! J'ai peut-être pas le droit de me baigner, mais je peux toujours me servir de mes yeux pour admirer ! Alors je vais méditer sur mon karma. Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ???!!!

 

Romain, toujours gentleman, revient avant tout le monde pour me tenir un peu compagnie.

Dans sa précipitation, il a heurté un rocher dans l'eau et s'est un peu coupé au genou. Et juste après lui, une fille revient avec le pied en sang ! Je me dis alors que mon karma m'a au moins éviter une tonche contre les rochers ;-)

 

Nous prenons le chemin du retour. Notre bateau fait un dernier arrêt dans une crique magnifique au milieu des falaises. L'eau y est émeraude et les falaises coupent le bruit des vagues, ce qui plonge la crique dans un étrange mais agréable silence. Là, je donnerai n'importe quoi pour plonger dans cette eau chaude et incroyablement bleue...

 

Le moment est venu de retourner sur Koh Phi Phi Don. Le conducteur du petit bateau s'arrête en pleine mer et nous propose d'attendre que le soleil se couche. Ça aurait pu être sympa... Mais il faudrait attendre une bonne heure et la mer est plutôt agitée... Romain est le seul courageux à voter pour qu'on attende. À un contre 7, il ne verra pas son coucher de soleil au milieu de la mer agitée qui menace de renverser le bateau (si si j'en suis sûre, on aurait tous fini à l'eau !).

 

Nous passons la soirée à flâner dans les petits magasins de Koh Phi Phi puis rentrons nous coucher. Cette nuit encore, nous serons réveillés tantôt par la musique, tantôt par les fêtards qui rentrent tard sans se soucier des vieux trentenaires qui dorment... Ah la jeunesse insouciante et désinvolte... En toute objectivité, on était pas comme ça à leur âge ! Non.... On était pire ! 

Les scenics view points

Réveil bien tardif... Les nuits agitées de Koh Phi Phi ont eu raison de nos bonnes intentions de nous lever tôt ! Nous démarrons donc tranquillement la journée. En même temps, nous ne sommes pas pressés, notre bateau pour Koh Lanta part à 14h30.

 

Après un bon petit déjeuner, Romain décide de faire la balade qui mène aux deux points de vue de Koh Phi Phi. Pour ma part, je l'attendrais patiemment sur la terrasse d'entrée de l'hôtel. Entre mes antibiotiques qui me donnent la nausée et quelques douleurs au ventre, je préfère ne pas trop forcer. Et finalement, j'ai bien fait car cette balade qui, à la base, dure 30 mn et est plutôt simple, se transforme en un parcours d'une heure dans la jungle, avec rencontre de serpent et grosses chenilles... Une fois n'est pas coutume, Romain s'est trompé de chemin ! Mais arrive finalement aux points de vue, qui surplombent l'île et offre un joli panorama d'un bout à l'autre de l'île.

 

Je le vois revenir au bout de 2 heures, essoufflé et le tee shirt trempé, comme un enfant qui revient de l'aire de jeux ! Il a vu des serpents et autres insectes rampants sur le chemin dans la jungle.

À peine le temps de récupérer un peu qu'il faut déjà partir au port avec les 30 kg de bagages sur le dos. Quel homme ;-).

 

Sur le chemin du port, nous verrons un attroupement de plusieurs thaïs qui semblent bien excités. En nous approchant, nous voyons un bocal avec deux petits poissons dedans. En fait ils sont en train de parier sur lequel des deux poissons fera fuir l'autre vers le fond. Parfois ils arrivent encore à nous surprendre...

Nous embarquons sur le ferry destination Koh Lanta, la dernière partie du trip Thaïlande...

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!