Darwin

Arrivée en Oz

Nous atterrissons à Darwin à l'aube.
Ici, on ne rigole pas : le questionnaire d'immigration qu'on vous a demandé de remplir dans l'avion est décortiqué et on prendra le temps de vous questionner sur les informations données si besoin. Les contrôles de la douane et des passeports sont... comment dire... pointilleux. Romain se voit emmener à l'écart pour s'expliquer sur la couleur de ses yeux ! Sur son passeport, à la rubrique "couleur des yeux", il est écrit "bleus". Mais après l'avoir observé, la douanière a jugé que ses yeux n'étaient pas bleus mais plutôt verts. C'est vrai que la couleur de ses yeux n'est ni vraiment bleue ni vraiment verte. Et à l'aéroport en Australie, on ne vous laisse pas vous en sortir comme ça lorsque la couleur de vos yeux est ambigüe ! Et pendant que je l'attends dans un couloir, une femme sort d'un bureau et m'ordonne de bouger de ce couloir et d'aller attendre en bas. Je tente de lui dire que j'attends quelqu'un, mais elle ne me laisse même pas commencer ma phrase et me répète "you can wait DOWNSTAIRS !"
Bref, nous ne sommes plus en Asie !!

Malgré ces premiers contacts, il faut reconnaitre que le reste des personnes auxquelles nous avons affaire (policiers, guichetiers...) sont très sympathiques.

Il fait nuit, la ville dort encore.
Nous trouvons une navette qui peut nous emmener dans le centre de Darwin. 15$ par tête... C'est juste au cas où on en n'était pas encore sûrs, mais maintenant il n'y a plus de doute possible : nous ne sommes vraiment plus en Asie !!

La conductrice de la navette est, elle aussi, super sympa, souriante, de bonne humeur ! Dans la navette, tout le monde met sa ceinture. La conduite est "safe", la navette est propre, les bagages sont dans une remorque, et non sous nos pieds ou sur nos genoux. Les routes sont larges, belles, avec des marquages. Les feux tricolores sont respectés. Les rues sont nickel. Fini le folklore asiatique ! Un petit pincement au cœur, mais j'avoue : j'apprécie de retrouver la "civilisation" ! Romain aussi, mais pas autant que moi.

Nous attendons patiemment l'ouverture des commerces pour prendre un petit déjeuner et se mettre ensuite à la recherche d'un hôtel ou d'une auberge de jeunesse.
Le jour se lève. Pendant que nous petit déjeunons sur une terrasse, un monsieur passe, nous salue et nous lance en regardant le ciel "it's a beautiful day today,  isn't it ?!"
Ça, c'est la "friendly attitude" australienne ! On aime bien !

Ce que nous allons moins aimer, ce sont les prix des hébergements : l'hôtel, on oublie. Même les auberges de jeunesse sont hors de prix. Et en plus, tout est blindé ! Après avoir sillonné les rues du centre de Darwin, nous tombons sur une dame super sympa dans une auberge de jeunesse (encore complète), qui passe 2-3 coups de fil et nous indique une autre auberge de jeunesse dans laquelle il reste une chambre... À 140$... Mais c'est ça où rien ! Et en terme de prix, on ne trouvera pas beaucoup moins cher.

Malgré la fatigue ( nous n'avons pas pu vraiment dormir dans l'avion), nous posons nos affaires, prenons une douche et repartons tout de suite en ville histoire de visiter un peu et surtout de nous rendre dans un "tax office" pour obtenir notre TFN (Tax File Number). Obligatoire si l'on veut travailler. L'homme qui nous renseigne est encore une fois très sympathique. Il nous suffit tout simplement de remplir un fichier informatique pour obtenir notre TFN. Il ne nous manque plus qu'un compte bancaire australien et nous serons parés pour le boulot !

En dehors du fait qu'elle soit chère, la ville de Darwin est très agréable : jolie, moderne, propre, calme et avec quelques coins de verdure. Et ici, même les policiers sont cool : ils verbalisent, oui, mais en Segway !!
Les plages sont très belles également mais doivent rester un plaisir uniquement pour les yeux : les crocodiles qui s'y baignent ne manqueront pas de vous manger une jambe ou deux si vous vous aventurez dans leur bain.

Le soir, nous nous rendons au marché de nuit situé justement à côté d'une de ces jolies plages. Ambiance très détendue, avec à l'entrée du marché, un jeune homme qui donne un petit concert de didgeridoo. Et il est vraiment doué !
Les gens s'achètent de quoi manger dans l'un des nombreux stand de nourriture et vont s'installer sur la plage pour pique niquer. Il y a plus de stand de cuisine asiatique qu'australienne ! Sauf que moi j'en ai marre maintenant de la bouffe asiatique toujours spicy même quand on la demande "really no spicy pleeeeaaaaase" ;-)

Nous prenons donc de simples wrap et allons les déguster sur la plage, tout en admirant le coucher du soleil.

Sur ce marché, il y a également beaucoup de stand d'objets artisanaux et de stand proposant des cosmétiques bio, pour la plupart à base d'aloé vera, de noix de coco ou de citron. Il suffit de s'approcher un peu pour avoir droit à une démonstration sur le dos de la main : gommage + crème hydratante. Cette démo est accompagnée des explications et commentaires de la vendeuse mais... notre arrivée en Australie est encore bien trop fraîche et nous n'avons pas eu le temps de s'acclimater à cet accent très prononcé... En d'autres termes : je ne comprends rien !

Ce marché est très sympa mais très vite, la fatigue l'emporte et nous reprenons le bus vers notre backpacker. Une bonne nuit de sommeil s'impose.

Le lendemain, nous quittons le backpacker et cherchons un nouveau plan de route car il va nous être très difficile de rester à Darwin si nous devons payer nos nuits à coup de 100 $ à chaque fois. Louer un van aménagé et commencer un road trip vers Cairns ? Prendre l'avion ? Trouver une colocation ? Passer 2 jours à Kakadu ou à Litchfield Park et voir ensuite ?.... Pas facile de trouver la meilleure solution dans l'urgence... Finalement, après avoir parcouru la ville à pied, demander des devis de location de véhicules et checker les prix d'autres accommodations, nous décidons de louer une voiture et de passer 2 jours à Litchfield Park puis de partir vers Cairns en avion.

Nous louons la voiture chez Heirtz pour 60 $ par jour et nous rendons d'abord à la bibliothèque municipale où nous trouverons de l'Internet gratuit afin de chercher où dormir à Litchfield et de prendre nos billets d'avion pour Cairns.
La bibliothèque se trouve dans un grand bâtiment abritant d'autres services de l'état. Nous passons donc un contrôle de sécurité à l'entrée, comme à l'aéroport !
À l'intérieur, c'est très beau et très propre. Nous voyons des gens préparer une salle et une terrasse, certainement pour un événement important. C'est superbe.
Après avoir réservé billets d'avion et camping au Litchfield Park, nous prenons la route.

Le Parc de Kakadu est plus connu mais nous avons lu sur internet que Litchfield valait plus le coup : plus sauvage, moins touristique, il a aussi l'avantage d'être à seulement deux heures de Darwin et d'être gratuit ! And the last but not the least : il n'y a presque pas de crocodile, il y a donc plein d'endroits où l'on peut se baigner.

La voiture que nous avons loué n'a bien sur rien à voir avec le Suzuki Wagon de Bali qui menaçait de se désintégrer à chaque fois qu'il y avait un défaut sur la route (et Dieu sait comme il y en a...!). Nous avons donc ici une jolie berline, neuve en plus puisqu'elle n'a pas beaucoup de kilomètres au compteur. Elle sent le neuf, est silencieuse, a de bons freins, bref elle semble en parfait état. Ajouté à cela la qualité des routes australiennes : même si cela est moins "fun", on se sent quand même plus en sécurité !
La route pour Litchfield traverse des kilomètres de bush. Nous croisons nos premiers "road trains" (trains de la route) : ces fameux gros camions avec de gros pare buffle traînant derrière eux de deux à cinq remorques. Ils sont impressionnants ! Il parait même que ces camions, conçus pour foncer sur les routes interminables d'Australie, arrivent parfois à destination avec plusieurs kangourous encastrés dans leur pare buffle !

Nous arrivons au Banyan Tree Caravan Park situé à Batchelor, tout près de Litchfield. Il n'y a rien autour, juste la route, le terrain de camping et le bush ! Le centre ville de Batchelor est à environ 15 km de là.
Avant d'entrer à la réception du camping, nous sommes surpris par une décoration extérieure plutôt... originale ! Des jeans remplis de terre servent de pots de fleurs... Sauf qu'au premier abord, on dirait les jambes de quelqu'un qui sortent de terre ! Il y a aussi de petits panneaux d'information qui "attire l'attention"...!
Nous entrons à la réception et sommes accueillis par une dame très gentille. Visiblement, elle n'a pas reçu notre réservation... Heureusement, il lui reste une "economic cabin", la même que j'avais voulu réserver : une petite chambre avec ventilateur et air conditionné pour 65$, salle de bain et toilettes communes du camping. Parfait ! Et en plus, ce soir exceptionnellement, son mari organise un barbecue sur la terrasse du camping avec saucisses et pain gratuits à volonté ! Comme dit la réceptionniste "we are very lucky !!".

Il y a donc un bâtiment avec douches et toilettes mais d'autres toilettes ont été installées, plus près du petit bâtiment où se situe notre chambre, dans deux caravanes qui ont été restaurées ! Très original !

La réceptionniste nous donne un plan du parc de Litchfield et nous explique que demain, il va y avoir beaucoup de monde et que le mieux est que nous commencions la visite par là où les gens la terminent en général.

Après avoir posé nos affaires et pris un bonne douche, nous nous rendons au barbecue. La terrasse est éclairée par des guirlandes lumineuses dans les arbres. Il y a beaucoup de personnes âgées mais l'ambiance est sympa ! Nous nous offrons même un petit plaisir en prenant chacun un verre de vin ! Après bientôt 4 mois de sevrage, que ça fait du bien ! Attention il faut rester frais pour explorer le Litchfield Park demain...

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Xavier PERRINELLE (lundi, 29 septembre 2014 21:58)

    Bonsoir Emilie,
    C'est Xavier PERRINELLE.
    J'ai croisé ta soeur et ton père au congrès cette semaine.
    Ils m'ont raconté un peu tes aventures et péripéties de ces derniers mois.
    Je viens de parcourir votre blog. J'ai bien l'impression que tu te régales. :)
    Rien qu'à regarder les photos, ça me donne envie de repartir en voyage. Mais comme toi, en totale immersion et pendant une longue période. Je vais demander à mon manager si je peux "juste partir faire un tour"...de quelques mois.
    Au plaisir de lire vos nouvelles aventures.
    Faites de beaux voyages et de belles rencontres.
    Bien à toi.

    Xavier

  • #2

    Romain (mardi, 30 septembre 2014 13:28)

    MDR le panneau pour attirer l'attention!

  • #3

    Émilie - on part juste faire un tour (dimanche, 05 octobre 2014 03:54)

    Ouai t'as vu ça Romain ! Et ça marche en plus !!
    J'ai adoré la déco !

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!