Litchfield Park

Entre bush et outback...

Le lendemain, après un petit déjeuner sur la jolie petite terrasse de notre bungalow, nous partons à la découverte du Litchfield National Park. Sur les conseils de la gentille réceptionniste, nous commençons par la fin  pour éviter le flux de touristes soit : Walker Creek, Wangi Falls, Florence Falls et nous terminerons donc par le début : les termitières magnétiques.

Sur la route en direction de Walker Creek, nous pouvons voir ces fameuses termitières magnétiques dans la forêt bordant la route. Il y en a en grande quantité, de tailles différentes mais toutes énormes ! Et nous pouvons voir qu'en effet, c'est l'un des premiers endroits où les gens s'arrêtent : il y a plein de voitures ! Nous filons donc en direction de Walker Creek où nous devrions être tranquilles.

Il y a moins de 10 voitures sur le parking des Walker Creek, c'est plutôt bon signe !
Nous garons la voiture et prenons un chemin qui s'enfonce dans le bush. Il fait un temps superbe et la température monte très vite. La végétation est sèche et il n'y a presque pas d'ombre. Le chemin est ponctué d'aires de camping numérotées, toutes placées près de la rivière. Nous marchons près de 45 mn puis décidons de nous arrêter à une aire de camping à côté de laquelle la rivière a creusé deux trous d'eau qui nous semblent parfaits pour une petite baignade. L'eau est claire, juste rafraîchissante et la cerise sur le gâteau : nous sommes seuls !
Nous profitons de cet instant de détente, dans ce trou d'eau caché dans le bush et nous nous délectons de ce cadre magnifique. 20 mn plus tard, quelques personnes arrivent et viennent se baigner également. Parfait ! Nous en avons bien profité et cédons notre place, il est temps de découvrir les autres merveilles naturelles du Litchfield Park.

Second arrêt : les Wangi Falls, l'un des spots les plus touristiques du parc. Les cascades sont accessibles facilement, moins de 10 mn à pied et il y a un point restauration. Justement, l'eau fraîche nous a creusé et nous nous arrêtons manger un bon burger !
Puis nous partons nous balader autour des Wangi Falls. Il y a aussi un parcours dans la forêt avec des points de vue. Dès le début de la balade, nous entendons comme des cris stridents, cela nous coupe dans notre conversation. Nous regardons en l'air et découvrons des centaines d’énormes chauves-souris dans les palmiers ! Nous sommes impressionnés ! De temps en temps, certaines d'entre elles prennent leur envol et l'on peut alors voir leur envergure qui peut atteindre 1 mètre ! Ces chauves-souris sont appelées ici les firefox.

Nous continuons notre chemin et une centaine de mètres plus loin, nous tombons nez à nez avec des sangliers ! Là, j'ai envie de faire demi-tour. Romain, lui, continue de marcher sans s'arrêter. Bon, en même temps, soyons lucides : s'ils étaient dangereux, il y aurait une pancarte au début du chemin qui nous mettrait en garde. Je passe aussi. Pas rassurée mais je passe. Le reste de la balade nous mène au sommet d'une colline d'où l'on peut voir le bush qui s'étend à perte de vue. Puis nous redescendons sur les cascades. Il y a un endroit où l'on peut de baigner. Nous y rencontrons un couple de français fraîchement arrivés en Australie. Eux aussi font un tour du monde, mais qui se concentre sur l'Océanie et l'Asie. Nous faisons connaissance tout en nous baignant dans ce lac alimenté par la cascade et entouré de forêt. Mais prudence quand même lors de cette baignade car des crocodiles occupent aussi les lieux. Par prudence nous restons au bord, au cas où ces charmants reptiles aimeraient tester la cuisine française…

Nous reprenons la route et nous dirigeons ensuite vers les Florence Falls. Les cascades sont accessibles en 15 mn à pied en descendant 135 marches jusqu'à un beau bassin entouré de forêt et de mousson. Cela sera la dernière baignade de la journée. Le jour s'affaiblit et nous devons encore nous arrêter aux termitières.
Décidément, nous avons bien fait de suivre les conseils de la dame du camping, à aucun moment nous n'avons été dans la foule. Et lorsque nous arrivons au parking d'où l'on peut observer les termitières magnétiques, il n'y a qu'une seule voiture, alors que ce matin, il y en avait plein !
Nous pouvons voir des termitières sur le bord des routes mais il un peu dangereux de s'arrêter pour les regarder. Les grandes lignes droites désertes encouragent les automobilistes à rouler vite, il est donc préférable de ne pas rester au bord des routes trop longtemps. Cet endroit a été aménagé pour que l'on puisse observer tranquillement ces termitières, qui sont de véritables constructions ingénieuses ! À première vue, le champ de termitières ressemble plutôt à un champ de stèles funéraires ! Ces monticules peuvent atteindre 5 ou 6 m de hauteur et sont durs au touché, comme du béton. En réalité, ils sont fait d'un mélange de terre et de salive cuit par le soleil. C'est à peine croyable ! Ces termitières sont conçues de façon à avoir une température constante et idéale pour la vie des termites. Et on les appelle termitières magnétiques car elles sont orientées nord-sud. Le sommet est un lieu de sépulture des termites, la base est occupée par le roi et la reine pendant que les ouvrières s'affairent entre la base et le sommet. Et il y aurait aussi des galeries sous terre.
Nous sommes bluffés par ce que la nature peut faire !

Le lendemain matin, nous repartons très tôt vers Darwin, nous devons rendre la voiture à l'aéroport et prendre notre avion pour Cairns dans la foulée.
Il est temps de quitter cette ville, jolie certes, mais beaucoup trop chère !

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Myriam Genon (samedi, 27 septembre 2014 22:06)

    Il est temps de vous envoyer un petit message pour vous remercier de vos commentaires. Nous prenons plaisir à vous lire.
    Bonne continuation et gardez cette complicité pour nous faire rever.
    Amicalement

  • #2

    Romain (dimanche, 28 septembre 2014 06:38)

    Ah ben oui il est temps hein!! mdr
    Merci Myriam, on pensera à toi quand on arrivera à Sydney^^

    A bientot

  • #3

    Romain (mardi, 30 septembre 2014 13:42)

    Photos magnifiques. Je suis surpris du nom de "Firefox" donné au chauve-souris, je croyais qu'il désignait plutôt l'espèce de panda roux (exploreur internet éponyme) ?

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!