Port Douglas suite

Larmes de crocodiles...

Pour notre second week end chez Vicki et Byron, le programme est plutôt sympa : visite du Hartley's Crocodile Park le dimanche et Grande Barrière de Corail le lundi ( et oui, nous avons du travailler le samedi pour le démontage du cirque, nous avons donc droit à un jour de congé le lundi !).

Nous serons accompagnés de Julia, une jeune italienne qui est en stage chez M.A.D. et dont nous avons fait la connaissance lors de la mise en place de l'event cirque.

 

Dimanche matin, nous passons donc chercher Julia qui nous attend à Port Douglas, et filons au Hartley's Crocodile Park. Encore une belle journée ensoleillée avec des températures très agréables !
Le Hartley's est un grand parc dans lequel, comme son nom l'indique, nous pouvons voir de nombreux crocodiles, de différentes espèces et de différentes tailles aussi. Mais nous y verrons aussi beaucoup d'autres animaux : des cygnes noirs (black swann), des koalas, des serpents, des oiseaux (l'Australie abrite une quantité impressionnante de différentes espèces d'oiseaux), des wallabies...

 

Les premiers crocodiles que nous voyons sont petits. Ils sont enfermés dans une sorte de grand bassin vide, pour la plupart immobiles au soleil, sur le béton bouillant.Tellement immobiles que l'on pourrait se demander si ce sont des vrais. Nous voyons là la parfaite illustration de l'expression "lézarder au soleil" !


Nous passons ensuite près d'un enclos dans lequel deux crocodiles, déjà bien plus gros, sont enfermés. Paul, le plus gros des deux, ne fait pas moins de 4,6 mètres ! Il y a une petite marre dans laquelle ils peuvent s'immerger. Mais là, ils sont immobiles sur la terre. C'est à la fois impressionnant et effrayant. Cette bête énorme à quelques centimètres de nos jambes, avec quelques grosses  dents pointues qui sortent de sa mâchoire. Parfaitement immobile, seuls ses yeux s'ouvrent et se ferment de temps en temps. Ça fait froid dans le dos...

Au cours de la journée, nous pourrons aussi assister à un show mettant en scène 3 hommes et un crocodile. L'animateur nous explique que le crocodile, bien que très lourd et très lent, est capable d'être très rapide lorsqu'il s'agit d'attraper une proie. Et lorsqu'il a quelque chose entre les dents, il est impossible de le lui enlever. Il y a cependant une technique : lui présenter de la nourriture pour le forcer à rouvrir la gueule pour lâcher sa proie. Il faudra être extrêmement rapide car la gueule du crocodile ne s'ouvrira qu'une seconde. Démonstration devant les yeux curieux du public. Le crocodile est dans l'eau. L'animateur agite un poisson accroché au bout d'une perche devant les yeux du crocodile. D'un geste vif, le crocodile bondit, ouvre et referme la gueule dans un bruit de dents qui claquent, en essayant d'attraper le poisson. Manqué, l'animateur a été plus rapide. Un des deux autres hommes entre et se met au bord de l'eau. Il tient dans ses mains une corde nouée à une extrémité. Il lance la corde dans l'eau et l'agite. Le crocodile se retourne, va rapidement jusqu'à la corde et attrape le nœud entre ses dents. L'homme tire, secoue de toutes ses forces la corde : impossible de la retirer de la gueule du crocodile. Ce dernier se met même à se rouler par terre sans jamais lâcher la corde qu'il mâchouille de temps en temps. L'animateur revient avec son poisson et l'agite dans l'eau pour attirer l'attention du crocodile. Il est donc censé ouvrir la gueule pour attraper le poisson, ce qui permettrait à l'autre homme de retirer la corde d'entre ses dents. Mais le crocodile ouvre et referme la gueule tellement rapidement, qu'il leur faudra près de 30 minutes pour réussir à récupérer la corde. Un troisième homme, regardant de loin depuis le début, devra même intervenir. Sauf que le croco est agacé et qu'une fois la corde récupérée, il leur faut courir hors de l'enclos pour ne pas se faire attraper à leur tour !

Après ce show effrayant, nous nous rendons dans l'enclos des kangourous et des wallabies pour un peu de douceur. Ils sont en "liberté" sur une grande surface de pelouse et de forêt. Ils se laissent approcher et caresser !
Nous entrons également dans une volière avec des superbes perroquets. Nous verrons même enfin à quoi ressemblent les kookaburra (martin-chasseur géants), ces fameux oiseaux un peu dodus qui ont un cri qui ressemble à celui d'un singe ! Nous voyons aussi des casoars, des cacatoès... Les oiseaux d'Australie sont fascinants !

Nous quittons le parc en milieu d'après-midi et terminons la journée sur la plage, tous les trois. Nous avons passé une bonne journée en compagnie de Julia, cette jeune fille est sympa et intéressante !
Vicki et Byron ont insisté pour nous faire cadeau de cette sortie, estimant que nous avions bien travailler, sans compter nos heures... Un cadeau à 70 $ tout de même ! Nous sommes touchés par leur gentillesse.

La Grande Barrière de Corail

Le lendemain, nous partons, en amoureux cette fois, pour notre sortie sur la Greet Barrier Reef. Nous sommes une trentaine de touristes à monter à bord du gros catamaran. Cette sortie coûte un peu cher mais grâce à Byron et Vicki nous bénéficions d'une réduction de 50 AUD chacun. En revanche, sur le bateau, tout est compris : thé et café avec biscuits à volonté toute la journée, repas de midi, matériel de snorkelling.

 

Il nous faudra bien 2h30 pour atteindre le premier spot. Sur le pont à l'avant du bateau, on peut voir au loin de grandes tâches bleues très claires : c'est là que se trouve les coraux. Nous nous arrêtons le plus près possible, puis les gens vont à l'eau par groupe de plongeurs ou de snorkeleurs. L'eau est fraîche mais le spectacle sous l'eau vous fait oublier la température. C'est tout simplement grandiose. Sous nos pieds, s'étalent une faune et une flore sous-marines de toute beauté. Des poissons multicolores viennent vous chatouiller les pieds, certains sont assez gros. Et les plantes dansent lentement sans s'arrêter. Romain avait déjà fait cette sortie 3 ans auparavant mais pour ma part, je découvre. Je suis juste un peu surprise car je m'attendais à des couleurs plus éclatantes. Je me souviens avoir fait du snorkeling sur la barrière de corail au Nord de Bali, il y a 3 ans également, et les couleurs y étaient beaucoup plus vives.

 

Mais je ne suis pas déçue ! Ce spectacle est magnifique. Nous voyons même un requin passer à une dizaine de mètres sous nos pieds ! Heureusement, c'est un requin de récif, ils ne sont (à priori) pas dangereux. Mais ça fait quand même quelque chose !!

Nous remontons sur le bateau les premiers et pouvons donc profiter du repas en toute tranquillité, au soleil, sur le pont du bateau.

Nous partons ensuite vers deux autres spots d'observation des coraux, nous restons à chaque fois entre 45mn et 1 h. Après chaque séance de snorkeling, rien de tel qu'une tasse de thé pour se réchauffer ! (agrémentée de quelques biscuits, mmmmhhhh... Comment ça gourmands ?! Mais non, nous avons juste besoin d'énergie ! C'est physique le snorkeling ! Si si !)

Nous prenons le chemin du retour vers 14h30. C'est que nous avons à nouveau 2h30 de navigation avant d'arriver à Port Douglas !

HelpX, l'heure du bilan

Voilà, notre help exchange chez Vicki et Byron touche à sa fin... Comme le temps passe vite ! Nous avons l'impression de les connaître depuis plus de 2 semaines et nous sentons maintenant bien à l'aise chez eux ! C'est drôle comme le voyage nous apprend à se familiariser avec les gens et les lieux rapidement ! À force de changer de pays, de ville, d'hôtel constamment, on acquiert la capacité de se créer des repères très vite et plus facilement.


Nous garderons d'excellents souvenirs de cette première expérience en helpx. La jolie maison, les bateaux tout illuminés la nuit que l'on pouvait voir depuis la terrasse, les nuits bercées par les bruits de la jungle, les nombreux cris d'animaux jamais entendus jusqu'ici, Oscar le petit chien qu'on n'entendait pas de la journée et qui devenait fou au moment de le nourrir, les sorties en "ute", les bons diners de Vicki, les bouteilles de vin qui ne faisaient pas long feu...


Le jour de notre départ, nous retrouvons Byron et Vicki à leur agence, où le bus viendra nous chercher. Bus qu'ils nous ont eux-mêmes réservé en obtenant (encore !) un bon tarif ! Et ils nous ont également réservé, toujours avec un tarif avantageux, une journée de rafting dans l'un des coins où nous avons prévu de nous arrêter en van. La suite de l'aventure s'annonce excitante !!

Quelques photos souvenirs, une étreinte pour se dire au revoir, nous saluons également Julia qui est à l'agence ce jour là et nous voilà dans le bus ! La route entre Port Douglas et Cairns est très jolie. Elle a failli moins l'être pour nous, puisque notre chauffeur a éviter de justesse un camion qui arrivait pleine droite dans un virage. Nous avons juste entendu "SHIT" puis un coup de volant et les ouf de soulagement de tous les passagers. Vraiment ça n'est pas passé loin... Peut-être un petit message pour nous mette en garde sur les dangers de la route avant de prendre possession de notre camper van...

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    magali D (samedi, 11 octobre 2014 21:59)

    Je n'avais pas entendu parler de cet "incident" avec le camion!?

  • #2

    Romain (dimanche, 12 octobre 2014 09:25)

    Oui c'est passé vraiment juste en sortie de virage!
    C'est gros un camion australien vu de près lol.
    mais plus de peur que de mal heureusement !

  • #3

    NANOU (samedi, 18 octobre 2014 19:19)

    beau voyage les jeunes!! profitez, profitez
    bisous de Nanou

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!