Byron Bay et Brunswick Heads

Byron bay ; Hype hippie place

Byron Bay est une ville populaire d'Australie, surtout connue pour être une "hippie place". Malgré son succès et l'arrivée massive d'une clientèle plus fortunée qui ont fait grimper le prix du m², Byron bay a su conserver son âme d'origine et freiner son expansion pour ne pas devenir un ersatz de Surfer Paradise et de la Gold Coast. C'est une petite ville, très colorée, vivante et à l'ambiance encore plus détendue que détendue ! On croise beaucoup de musiciens de rue, une odeur d'encens se dégage des magasins et les 3/4 des gens que l'on croise sont des hippies.

La plage se trouve au bout de la ville, et est très fréquentée. Chaque jour à Byron Bay, un flot de minivans avec planche de surf sur le toit, prend d'assaut le parking du bord de mer et les surfeurs goûtent au plaisir des breaks infinis qui se déroulent du phare (point le plus oriental de l'Australie) jusqu'à l'embouchure de Belongil Creek. Cette vie bohème et surf donne à Byron Bay cette atmosphère unique qui veut que nombre de backpackers arrivent ici et restent beaucoup plus longtemps que prévu...

Pour nous ça ne sera pas le cas, nous n'avons qu'une nuit à passer ici, demain, nos nouveaux hôtes doivent venir nous chercher pour commencer notre helpx à Brunswick Heads, à vingt minutes de Byron Bay.


Cette journée à Byron Bay est un peu une journée "loose" comme on en connaît parfois en voyage... Cette fois-ci, 
ça sera surtout galère de logement. Après deux annulations de réservation Airbnb et une erreur de booking nous finissons par trouver une chambre à 2 km du centre à 22h le soir, d'ailleurs merci à l'australien qui nous a pris en stop parce qu'on était chargés comme des mulets, sont cool ces australiens ! Le lendemain, nous avons rendez vous avec Shaunagh en milieu de matinée, mais nous sommes prudents avec les horaires australiens, milieu de matinée peut vouloir dire 8h du matin ! Et bien on aurait mieux fait de prendre notre temps : après deux sms pour nous prévenir qu'elle sera un peu en retard, Shaunagh arrive finalement à 12:30 !!

Brunswick Heads : HelpX au motel

Nous arrivons à Brunswick Heads, une jolie petite ville en bord de mer. Tous les hôtes chez qui nous sommes allés jusqu'à maintenant nous ont fait faire un rapide tour des environs pour nous montrer les principaux points d'intérêts. Pas Shaunagh. Elle nous dépose directement au Chalet Motel, un petit motel de 12 chambres qu'elle dirige avec son mari Dicky.

 

Le Chalet (quelle drôle de coïncidence quand même de tomber sur un petit motel de ce nom en Australie !) est un motel situé en bord d'une route assez passante. Les douze chambres se répartissent autour d'une petite cour avec piscine et BBQ, et sont toutes en rez de jardin. Il y a deux studios, quatre chambres standards avec chacune un lit double et un lit simple, une chambre familiale qui sont en fait deux chambres communicantes, une suite et trois chambres "queen size". Notre travail consistera à nettoyer les chambres, sujet sensible pour Emilie (surtout avec les critères de propreté laxistes de Shaunagh) et accueillir les clients en cas d'absence de Dicky et Shaunagh, autant dire tout le temps. Il y aura un peu de jardinage et de nettoyage de gouttière et s'occuper de la survie du chat qui passe son temps à dormir dans les draps pour les clients, mais il faut reconnaître que le travail ne sera pas d'une extrême violence. En plus, à chaque fois que nous louons une chambre nous gagnons 10 AUD (enfin quand Dicky n'essaye pas de nous endormir...). Nous dormons au dessus de la réception, ce qui nous fait un appartement pour nous seul et nous avons même une connexion wifi efficace.

Non, le seul regret que nous laissera cet helpx sera le feeling avec nos hôtes. Dicky et Shaunagh nous ont laissé l'impression d'être des personnes assez distantes. Nous dînerons pourtant deux fois avec eux (Dicky nous cuisinera un bon tajine) où l'ambiance était d'ailleurs plutôt détendue puis le lendemain, comme si rien ne s'était passé, nous sommes quasiment ignorés. Nous sommes clairement là pour qu'ils aient du temps libre pendant que nous sommes présents à la réception. Peut-être est-ce du à notre anglais imparfait ou tout simplement qu'ils n'accrochent pas non plus avec nous. Mais nous nous en contenterons. Il est regrettable que le jour de notre départ ils ne viennent même pas nous saluer, prétextant un rendez-vous et nous prévenant par SMS. Nous ne sommes pas surpris. Et pourtant un peu déçus. Pas surpris parce qu'ils sont lunatiques depuis le début. Mais un peu déçus que notre saga helpx se termine de cette façon, alors que tout se passait si bien jusqu'à présent.

Brunswick Heads : A part ça...

Pendant notre temps libre, nous avons bien profité de la plage de Brunswick Heads. Nous avions deux vieux vélos à disposition, ce qui nous a permis de profiter des marées basses pour aller rouler sur le sable. D’ailleurs, nous irons même jusqu’à Byron Bay un matin par la plage, croisant toutes sortes de spécimens le long du trajet, méduse géante, poisson échoué, pécheur nudiste et hippies en méditation. Les dix jours sur place se feront sous le soleil, avec des séances de bronzette et une ou deux sessions de kite. Nous découvrirons la ville (enfin les deux rues qui constituent le centre ville) qui offre un climat plus familial et calme que sa voisine Byron Bay. Le pub local amène une ambiance festive et de nombreux artistes locaux viennent s’y produire.

 

L’avant dernier jour, nous irons chercher les helper suivants à l’aéroport. Elodie et Mickael sont un couple de français qui revient d’un an en Nouvelle-Zélande. Du coup, nous avons beaucoup de choses à nous raconter ! Le soir venu nous sortons manger un morceau au pub de Brunswick Heads. Ils ont également une impression mitigée sur nos hôtes mais vont devoir composer avec car ils restent plusieurs semaines sur place. Par contre, ils ont l’avantage d’avoir une voiture pour bouger. D'ailleurs le lendemain nous irons ensemble explorer les environs, il y a de superbes paysages dans les terres autour de Brunswick Heads comme la cascade de Minyon ou la fresque peinte derrière la poste de Bangalow ! Nous terminons cette belle journée par un barbecue sur la terrasse commune à nos deux chambres. Ce soir là, 19 octobre, nous fêtons nos 6 mois de voyage ! Et, sans surprise, nous nous regardons et nous exclamons "déjà !"

 

Bref les deux derniers jours en compagnie de Mickael et Elodie ont apporté un peu de fraicheur à ce séjour. D’ailleurs ce sont eux qui nous déposeront à Byron Bay le jour du départ et nous les reverrons le dernier soir le temps d’une soirée pizza.

Les deux jours suivant nous permettront de faire un petit break sur Byron Bay avant de nous envoler vers Sydney et les Blue Mountains. Nous passserons les deux nuits dans un Airbnb proche du centre où notre hôte dort dans une tente dans le jardin pour laisser les chambres aux visiteurs ! Nous assisterons aussi à une scène plutôt insolite : sur la plage de Byron Bay, un homme, écouteurs sur les oreilles, danse au milieu des gens, visiblement endiablé par sa musique ! Il y a même une mamie qui s'approche de lui et se met à faire quelques pas de danse avec lui !! Byron Bay, le seul endroit sur terre où tout le monde semble être sous l'effet d'une drogue ;-)

 

La pluie s'étant invitée sur la dernière journée nous en profiterons pour préparer notre séjour suivant et travailler sur le site (si, si !!). Nous passons une sympathique dernière soirée avec nos deux petits français et laissons nos chemins se séparer ici. Nous ne sommes maintenant plus qu'à une semaine de la fin de notre voyage en Australie...


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!