Les Blue Mountains

Enfin un appareil photo !!!

Le dimanche matin, réveil matinal pour prendre le premier bus en direction de l'aéroport. Chris n'a pas dormi chez lui hier soir (le coquin!) nous lui laisserons un petit mot pour le remercier de sa gentillesse et nous quittons les lieux.  Nous avons loué une voiture à l'aéroport (pour la ramener au même endroit le jour du départ) pour rejoindre les Blue Mountains. Au volant de la petite Hyundai, il nous faudra 50 min pour rejoindre notre nouvel Airbnb. Nous sommes à Glenmore Park, au pied des Blue Mountains, chez un australien d'origine française : Serge. A notre arrivée, il nous accueille les bras ouverts et nous fait faire le tour du propriétaire, pendant que le café chauffe. Puis nous discutons un moment, même un bon moment. Oui Serge est très gentil mais extrêmement bavard. Et il est difficile d'en placer une. Nous lui faisons finalement comprendre que nous avons rendez vous à Liverpool pour acheter un APN et que nous allons devoir le laisser. Il se propose d'appeler le vendeur et de négocier le prix. Et bien nous en a pris car il nous fait passer le prix de 200 à 150 AUD.Pour le soir, il nous propose de nous faire un repas français car il adore cuisiner. D'ailleurs il était "Food Engineer", il s'occupait de l'industrialisation des recettes de cuisine. Il nous apprendra d'ailleurs pas mal d'astuces sur les combinaisons d'aliments.

 

Pour le moment nous nous rendons donc au marché de Liverpool. A l'intérieur, au moins 200 stands de babioles en tous genre. Nous finissons par trouver notre vendeur et après une dernière tentative de négociation pour descendre encore  un peu le prix, nous repartons avec notre nouvel appareil, prêt à mitrailler les Blue Mountains.


Mais le temps de revenir sur Glenmore Park, il est un peu tard pour commencer une excursion dans les montagnes. Nous décidons, sur les conseils de Serge (oui il n'est pas avare de conseils l'ami Serge...), de finir l'après-midi en nous baladant au bord de la rivière et d'aller voir le Câble-Wake, sorte de téléski pour les wakeboards. Nous aurons même le temps d'aller voir le simulateur de chute libre. Le soir nous partagerons un succulent repas préparé par ce cher Serge (pas facile à dire celle là) et après deux bonnes heures de conversations nous allons nous coucher pour être d'attaque le lendemain.

Paysages grandioses

Le lendemain nous partons tôt pour profiter des Blue Mountains. Serge nous a concocté un petit déjeuner de champions qui va nous tenir au ventre (omelette, bacon, toast, fruits) et en plus il nous a prévu deux Tupperware avec des sandwichs et des biscuits pour le lunch. Nous partons donc avec des provisions pour survivre pendant la journée !

Le temps est de la partie nous allons pouvoir inaugurer notre nouvel APN avec des clichés de paysages sauvages. Le premier spot est à une heure de route, nous grimpons dans la hyundai  direction King Tableland, un plateau calcaire qui surplombe la vallée de Jamison. Des falaises abruptes marquent la fin du plateau et il est possible de s’approcher (voir sauter) du bord pour sentir la sensation vertigineuse du vide. Nous distinguons le voile bleu qui s’élève des forêts d’eucalyptus et qui donne son nom aux Blue Mountains. Emilie s’aventurera même au bord du précipice pour laisser ses jambes pendre dans le vide.

Puis nous prenons la direction de Wentworth Falls et le National Pass. Le National Pass est un réseau de sentiers dont certains sont directement creusés dans la falaise. Nous choisissons d’ailleurs de descendre par un de ces sentiers pour voir une chute d’eau puis de revenir par Under the Cliff, le chemin sous la falaise. Pour rejoindre la Wentworth Fall, le chemin serpente dans la forêt puis passe au dessus d’une première chute d’eau avant de se transformer en escaliers taillés à même la roche, avec 100m de vide au dessous. Impressionant !

 

Mais à descendre tous ces escaliers, il faut ensuite les remonter et là c’est plus la même histoire. Surtout que les marches ne sont pas vraiment égales et cassent le rythme, s’il en est… Mais ensuite le chemin devient plat et longe la falaise en passant en dessous (d’où son nom). Je suis parfois contraint de me courber pour ne pas laisser une partie de mon crâne sur les plafonds calcaires. Au fond de la vallée, nous pouvons voir le manège de 3 Cacatoès qui passent en hurlant, oui leur chant n’est pas très gracieux, et vont se nicher dans des trous de falaises. Le panneau de départ indiquait un temps de parcours de 3h mais au bout de deux heures nous sommes quasiment arrivés à la fin du circuit. Nous en profitons pour prolonger vers un Scenic Lookout (point de vue) à ras de falaise. Le sentier passe au dessus d’une cascade dans la forêt d’eucalyptus, c’est magnifique. Au total nous aurons fait 3 bonnes heures de marches.

Il est temps pour nous de reprendre la voiture pour nous rendre à BlackHeath et Govett’s Leap. Sur la route, une tempête éclate. Nous voyons des branches d’arbres qui traversent la route, puis la pluie s’abat violemment sur le pare-brise. Pourvu que nous n’abimions pas la voiture, pas envie de laisser les 1000 AUD de caution à ces messieurs de chez Hertz. La vue sur Govett’s Leap est imprenable, nous dominons la vallée. Mais le vent est trop violent et nous ne pouvons approcher le bord s’en risquer de nous envoler par-dessus. Vu que la météo empire, nous décidons de rallier Katoomba et les Three Sisters, point d’orgue de notre circuit dans les Blue Mountains. Sur le chemin, nous sommes pris dans un embouteillage. Que s’est-il passé ? Nous sommes venus par cette route 15min plus tôt et il n’y avait rien de spécial. Nous profitons de ce bouchon pour engloutir les sandwichs préparés par Serge. Il nous a même laissé du saucisson local qui n’a rien à envier à celui de Savoie (Ndlr : C’est le premier saucisson depuis notre départ de France, notre vision des choses est surement faussée).

Finalement, l'origine du bouchon était un arbre qui s’est déraciné sous la force du vent et qui est tombé sur la route et la voie ferrée. Cela a du se produire juste après notre passage à l’aller ! Ouf !! En arrivant à Katoomba, le vent s’est (un peu) calmé et nous pouvons profiter de la vue sur les trois sœurs, le clou du spectacle des Blue Mountains. Il y a même un téléphérique avec un fond transparent pour voir la vallée depuis 200m plus haut. Petite pensée pour ma maman car en plus du sol vitré, le vent fait fortement tanguer la télécabine à chacun de ses passages. Nous choisissons de rester sur le plancher des vaches pour aller admirer le piton rocheux. Après s’être frayé un chemin dans la horde de touristes asiatiques qui a littéralement pris les lieux d’assaut, nous apercevons les Three Sisters. Pour ma part, ce n’est pas la partie la plus intéressante de notre journée, trop de monde et pas forcement plus impressionnant et sauvage que National Pass. Mais nous ne pouvions visiter les Blue Mountains sans venir ici.

Après cette journée « nature », nous retournons chez Serge en pensant déjà au repas thaïlandais qu’il nous a promis. Au menu, salade thai, viande de boeuf marinée en lamelles et nouilles. Une fois de plus nous nous régalons !

Le lendemain, nous avons décidé de partir très tôt pour éviter les bouchons à l’entré de Sydney et éventuellement de rater notre vol vers Chrischurch. Serge est déjà aux fourneaux et le petit déjeuner est encore une fois trop copieux (je dois laisser à regret la moitié du plat). Finalement, nous partons avec un quart d’heure de retard sur notre horaire et à peine sortie de Glenmore Park, nous tombons dans les ralentissements. Au lieu des 50 minutes passées à l’aller, nous serons coincés 2h jusqu’à l’aéroport, donc un bon coup de stress avant de quitter l’Australie. Tout ça pour constater que le vol sera en retard d’une heure…


Nous embarquons finalement dans le Boeing direction Christchurch. Après 3 supers mois sous le soleil australien, entre découverte de paysages fabuleux et rencontres inoubliables, nous voilà sur le point de survoler la mer de Tasman, en direction d'une nouvelle étape de notre aventure...  Nouvelle-Zélande, nous voilà !

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Magali D (mercredi, 26 novembre 2014 22:26)

    Merci pour la pensée, d'ailleurs quand je te vois Emilie assise au bord du..............vide sans les mains enplus........................brrrrrrrr!!!

  • #2

    alexandra bonfand (samedi, 29 novembre 2014 18:02)

    Alors super comme d'habitude :-)
    Et les photos sur les falaises j'ai eu mal au ventre à vous voir :-)
    Vivement la suite de vos aventures
    Pleins de bisous

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!