Te Anau et Milford Sounds

Te Anau

Nous arrivons à Te Anau en début d'après midi. Cette ville borde le lac du même nom qui est le plus grand de l'île Sud. Les bords du lac sont vraiment jolis mais la pluie qui s'abat à ce moment là ne donne pas envie de sortir se balader. Nous avons décidé de mettre à contribution ce temps pour avancer sur notre journal de bord. Le temps de se garer sur le parking de la bibliothèque pour capter un signal wifi, nous voilà prêts à mettre à jour le site. Sauf que le signal est faible et que tous les Backpackers de Te Anau ont eu la même idée. Nous tentons une autre solution : les cabines Spark. En fait, Spark est un opérateur téléphonique comparable à Orange, qui met à disposition de ses clients des hotspots wifi. Pour 10$/mois, il est possible de profiter d'un giga de données par jour. Nous passons à l'acte et effectivement le signal est bon, très bon même car je bascule le giga en moins de 2h en transférant nos photos sur le cloud. Bon, étant donné la météo, nous irons voir les Milford Sounds demain. Pour cette soirée, Émilie trouve un camping en sortie de Te Anau, le Fiordland. Les douches sont chaudes et surtout très propres, une heure d'Internet offerte et une laundry. Parfait. 


Le lendemain, nous prenons la route qui relie Te Anau à Milford Sounds. Cette route est considérée comme la plus belle de Nouvelle-Zélande. Mais elle est aussi sans issue, il faut obligatoirement parcourir les 120km dans les deux sens pour retrouver la civilisation. Au début, nous passons par une sorte de péage où nous sommes informés que la route est en cours de dégagement sur les 30 derniers kilomètres car il y a eu des avalanches à cause des fortes précipitations des derniers jours. La dame au guichet nous confirme le blocage de route temporaire, la prochaine mise à jour se fera à midi. Nous tentons quand même de rallier la portion de route fermée, avec un peu de chance, elle sera ouverte en arrivant. Nous prenons notre temps pour nous arrêter et profiter des paysages. Mais les nuages gris et la pluie bouchent tout. Dommage ! Nous ne profiterons donc pas des mirrors lakes ni du panorama « vallée sans fin » de la route. D’ailleurs ce qui devait arriver arriva, en atteignant le bout de la route ouverte, nous nous retrouvons avec 4 autres campervans bloqués par la DDE locale. La route restera fermée pour la journée et sera peut-être ouverte le lendemain. Frustrés, nous nous résignons à faire demi-tour, tout juste réconfortés par le spectacle d’un Kéa, ce perroquet des montagnes qui, peu farouche, trône au milieu des voitures, à la recherche de nourriture laissée par les visiteurs, n'hésitant pas à se percher sur les rétroviseurs !

Sur la route du retour, nous prenons une femme en stop qui travaille comme guide sur la Milford Track, un des 9 chemins de grande randonnée du pays (le plus extrême parait-il). Mais aujourd’hui elle subit comme nous les caprices de la météo. Elle nous conseille de rester une nuit de plus sur Te Anau et de voir l’état de la route le lendemain, il serait dommage de rater les Sounds ! Nous la ramenons chez une de ses amies qui tient un lodge et elle insiste pour nous payer un café, que nous acceptons volontiers, ça nous réchauffera. Nous aurons également droit à des scones tout chauds, sorte de petits cakes qu’il faut ouvrir en deux et enduire de confiture et de crème. Cela nous rappelle le damper d'Australie ! Après ce petit intermède, nous regagnons Te Anau pour un deuxième après-midi sous la pluie. Nous passerons la nuit sur le parking d’une église, en espérant que cela nous porte chance pour le lendemain.

Milford Sounds

Au petit matin, mauvaise nouvelle, il pleut encore. C’est donc sans grand espoir que nous sortons du lit pour se préparer. Nous passons devant le I-site pour vérifier le dernier statut de la route et… Oh miracle, la route est ouverte ! Bon nous verrons les sounds sous la pluie mais nous les verrons quand même. C’est reparti pour les mêmes 80km que la veille sauf que cette fois ci nous passons le point barrière et nous engageons sur la dernière portion de route, la plus spectaculaire. La pluie qui ne cesse de tomber depuis plusieurs jours a gonflé toutes les cascades environnantes. Les falaises taillées par les glaciers sont à la verticale de la route et l’eau jaillie de toute part. On se sent un peu au bout du monde là ! Nous nous engageons dans le Homer tunnel, creusé à même la roche et avec une pente de 12%, sans lumière. La circulation est d’ailleurs régulée par un long feux rouge car il n’y a pas la place pour se croiser dans ce tunnel, unique voie d’accès pour atteindre Milford. Et de l’autre côté, le spectacle est encore plus impressionnant : nous sortons du départ de la vallée, sous une falaise en devers, vestige d’un ancien glacier qui descendait jusqu’à la mer. Et nous sommes encerclés par la roche, lisse et ruisselante de milliers de cascade. Le ciel est encore chargé de nuages gris, ce qui masque la vue jusqu’au fjord. Mais cela rajoute un effet car nous ne voyons pas le sommet des falaises, ce qui augmente l’impression d’immensité. Nous franchissons les 14 derniers kms de route en lacet pour arriver au port d’embarquement des croisières sur le fjord. 

La croisière "s'amouille" !

Bien sur il pleut encore, la vue ne sera pas complètement dégagée mais tant pis, nous réservons une croisière avec en prime le Fish n’ Chips d’offert. Pendant que nous patientons avant le départ du bateau, le temps semble se dégager un peu, au moins la pluie a cessé. Nous commençons même à apercevoir le Pic de Mitre, 1692m de haut, avec des parois de 1200m qui tombent à pic dans la mer.


Nous nous couvrons de répulsif car ici, la terrible sand-fly joue à domicile. Nous avions déjà eu un contact plutôt douloureux avec elle à Carlo Point en Australie, nous prenons donc nos précautions. Il est temps pour nous d’embarquer sur le bateau pour 2h30 de croisière. Nous passons aux alentours de deux énormes cascades qui se déversent dans la mer et donnent l’impression d’un robinet remplissant un bain. Le passage le long des falaises nous force à lever les yeux au ciel pour apercevoir le sommet. C’est incroyable comme nous nous sentons tout petit dans l’immensité de cet endroit. D’ailleurs nous sommes tous les deux d’accord pour dire que le Milford Sound est bien plus majestueux que la Baie d’Halong. Ici, tout est sauvage et préservé. Nous arrivons au point où l’eau du fjord vient rencontrer celle de la mer, synonyme pour nous de demi-tour. Avant d’opérer son virage, le capitaine du bateau y va de sa petite vanne, nous indiquant qu’après ce point, il n’y a plus rien jusqu’à l’Australie, donc plus rien d’intéressant ! On sent bien la réplique répétée à chaque voyage mais la plupart des passagers (Kiwis) éclatent de rire. Ici quand quelque chose ne va pas, les voisins australiens ne sont pas bien loin derrière.

Nous entamons notre retour et plus nous avançons, plus le temps se dégage, jusqu’à offrir des bouts de ciel bleu. Du coup, le panorama change et c’est un tout autre Milford Sound qui s’offre à nous, plus vert, plus contrasté, avec ça et là de petits arcs-en-ciel. Le clou du spectacle sera le passage au ras de la cascade, trempant tous les courageux, dont nous, venus braver les embruns ! C’est donc ravis et bien humides que nous regagnons le van.

Après s’être changés, nous prenons le chemin retour. Ce soir, nous avons prévu de dormir à Queenstown, à 4h de route d’ici. Mais la route du retour est maintenant toute ensoleillée, nous donnant envie de profiter de ces derniers instants dans ce coin de bout du monde. Même les kéas ressortent, à l’assaut des joints de portières des voitures. Oui ce charmant volatile a tendance à vandaliser les véhicules des touristes, le revers de la médaille à les nourrir allègrement (l’ingrat ;-)). Le spectacle continuera après avoir franchi l’Homer tunnel. Nous stoppons OTRA toutes les deux minutes pour prendre des photos, à ce rythme, là nous ne sommes pas encore rendus. En tout cas, à coup sur, cela restera un instant fort de notre séjour sur l’île Sud.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Alexandre (lundi, 29 décembre 2014 18:04)

    Trop trop beau !!!!! Régalez vous bien !!!! Bisous

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!