Salta et les Quebradas

Resistancia ou l'art de la patience

Nous sommes au terminal de bus de Resistencia où nous avons une journée à tuer, en attendant notre prochain bus pour Salta, ce soir à 18h30. Nous avons donc 11 heures pour méditer sur l'attente et la  patience en voyage. Après avoir pris une douche et laissé nos gros sacs à l'agence de bus, nous nous installons à la terrasse d'un bar pour avancer sur nos articles (Et oui, ce n'est pas de totu repos la vie de routard...). A midi nous nous prenons une milanaise bien dégueulasse dans un boui boui du terminal. Bien sur, après avoir mangé nous nous apercevons que nous n'avons pas de moyens de paiement : plus de cash et le distributeur de la gare ne prend aucune de nos CB. Pendant qu'Emilie est "retenue en otage" par le patron du pseudo-restaurant, je traverse la moitié de la ville à la recherche d'un distributeur docile. Heureusement je rencontre une fille qui me transportera en scooter jusqu'à l'aéroport local où je peux enfin retirer des pesos (avec une charge de 5€ quand même) Ouf ! Emilie est libérée. Nous finissons de patienter encore quelques heures dans le calme, à l'étage. Nous récupérons ensuite nos sacs et attendons encore, car non content de nous avoir fait poireauter toute la journée, notre bus est en retard... Il est presque 19h30 lorsqu'enfin nous quittons Resistencia...


Qui a dit qu'il ne se passait rien dans une journée d'attente dans un terminal de bus ?! 

On s'occupe comme on peut !
On s'occupe comme on peut !

Salta la linda

Avec son heure de retard, le bus arrive au terminal de Salta à 8h30. Nous arrivons chez Nati, notre hôte AirBnb avant que celle ci ne parte pour son travail. Elle est contrôleuse de qualité sur des produits de réalité augmentée, genre les lunettes Google !! Romain est comme un fou ! Nous pouvons enfin prendre une douche et nous poser sur plusieurs jours. Et même utiliser la machine à laver : avoir du linge propre est un plaisir simple que nous apprécions tellement alors que nous trainons d'un terminal de bus à l'autre ou attendons, assis par terre...

 

Nous décidons d'explorer Salta, dit "la linda" (la belle). Et c'est vrai qu'elle a du cachet cette villle, avec ses vieilles églises et sa place 9 de Julio. Enfin nous la découvrirons plutôt de nuit car à peine nous avons mis le pied dehors en milieu d'après midi qu'un violent orage éclate, transformant les rues en torrents où dérivent des sacs poubelle. Nous rentrons trempés de la tête au pied et attendons le soir que le temps soit plus clément. La place principale de la ville est animée, il y a plein de bars et restaurants sous les arcades qui entourent le parc au centre, avec ses hauts palmiers. Pas mal de gens se sont installés en terrasse. Tout est illuminé. Les églises, les cathédrales, le parc... Une bonne ambiance règne, le coin est plutôt sympa. Romain se délecte d'une bonne glace, puis nous rentrons tranquillement.

 

Nous profitons des agences sur place pour réserver deux tours, le premier pour Cafayate et la quebrada de las Conchas en direction du sud et le second le lendemain pour la quebrada d'Humahuarca, au nord de Salta. Le reste de notr séjour sera marqué par la gentillesse de Nati, qui nous aidera pour la suite de notre itinéraire, nous fera un bon repas et ira jusqu'à nous faire gouter les meilleures glaces de la ville (1kg de glace pour 3 quand même...)

Quebrada de las Conchas

Le 30/01, nous partons donc en excursion dans la Quabrada de las Conchas jusqu'à Cafayate. Nous sommes les premiers ramassés par le minibus à 7:05. Notre guide parle anglais, ce qui nous permet de suivre toutes ses explications et, de plus, elle est très sympathique.

Nous traversons les premiers villages, et voyons les nombreux champs de tabac. Après un arrêt pipi à La Viña et quelques heures de route, le minibus nous arrête à Sud de Allemaña pour un premier point de vue sur la Quebrada. Nous sommes entourés d'une sorte de grand canyon. Tout est sec, rocailleux et la terre est rouge. C'est un paysage impressionnant.

Nous nous arrêtons ensuite à l'Amphiteatro, une haute cavité creusée dans la roche et dans laquelle, l'acoustique est parfaite. L'occasion pour Romain de nous ressortir son harmonica ! Au dessus de nous, les parois s'élèvent très haut, parfaitement lisses.
Pas très loin, nous nous arrêtons à un stand d'objets artisanaux. Il y a aussi deux lamas, qu'il est possible de photographier et d'approcher. L'un d'eux a les dents du dessous qui lui sortent de la bouche, c'est vraiment drôle. Je me poste alors à côté de lui, imite ses dents du dessous qui chevauchent sa lèvre supérieure pour une photo comique. Mais visiblement, le lama n'a pas d'humour. Il tourne la tête, me regarde et manque de me cracher dessus !

Nous continuons notre route à travers des paysages grandioses, des étendues de terre et de roches à petite de vue. Puis, le moment que nous attendions arrive : arrêt dégustation de vins argentins. Il y a un musée avec une visite guidée, mais elle se fait en espagnol et ne peut donc pas capter notre attention...! Le vin, lui, peut seulement être espagnol, à défaut de le comprendre, nous le goûterons volontiers. On nous en fera goûter deux, un blanc et un rouge. Ils sont plutôt bons, surtout le vin blanc. Nous nous rendons ensuite dans la petite ville de Cafayate, pour un arrêt lunch et visite libre avant le retour à Salta. C'est un endroit charmant et plutôt calme. Comme à Salta, cette place est ornée de terrasses de restaurants et de l'église. 

Sur le chemin du retour, notre guide nous fait descendre au "castle" et aux Trois Croix. Il s'agit d'une superposition de rochers taillés naturellement en forme de château. Et de l'autre côté de la route, trois croix blanches plantées au sommet d'un monticule terreux dominent une profonde vallée aux tons rouges, superbe.

Enfin, notre minibus fait un ultime arrêt à la Garganta del Diablo. Encore une garganta del diablo ! Il s'agit d'un décor semblable à l'Amphiteatro mais en plus impressionnant encore. Toujours cette terre aux tons rouges et ces roches immenses... Un incontournable du nord de l'Argentine.

Quebrada de Humahuarca

En cette dernière journée du mois de janvier (déjà !), nous partons pour une excursion dans la Quebrada de Humahuaca, déclarée patrimoine mondial de l'Unesco en 2003. Premier arrêt à Pumamarca, le village aux sept couleurs. Celui ci est assez atypique. Les maisons et divers bâtiments sont en briques, bien alignés et les rues, non goudronnées, revêtent une terre ocre. Nous commençons à voir beaucoup de boliviens, la frontière n'est pas loin. Sur la droite de cette place, une charmante petite église toute blanche. Et en toile de fond, la fameuse montagne aux sept couleurs. C'est de toute beauté ! De loin, on peut parfaitement distinguer chaque couche de couleur, c'est comme si on y avait tracé des traits et colorié entre chaque ! Ce phénomène n'est pas propre aux Andes, on peut voir le même type de paysage en Himalaya. Ces couleurs sont dues à une formation montagneuse récente qui rend visible à la surface de la terre des formations souterraines. Chaque couleur correspond à un âge : du rouge (80 millions d'années) au blanc (3 millions d'années). Nous sommes à 2100 m d'altitude. L'air est bon et lorsque l'on inspire, on peut sentir l'odeur de l'air pur de la haute montagne. Le soleil est brûlant et le contraste de températures entre l'ombre et le soleil est frappant !

Notre deuxième arrêt nous envoie à la découverte de Humahuaca, une autre petite ville, avec toujours ces incroyables couleurs dans les montagnes environnantes. Romain goûte la viande de lama, qui, selon lui, ressemble à de la viande de mouton, avec un gout un peu plus prononcé. Il fait tellement chaud au soleil, que nous cherchons l'ombre en marchant dans les rues. Puis, nous nous installons sur un banc de la place du village, à l'ombre, et laissons le temps s'écouler pendant que nous digérons.

Enfin, troisième et dernier arrêt : Tilcara et son parc archéologique restauré Pucará de Tilcara. La visite est intéressante : nous progressons dans un labyrinthe de ruines d'habitations, entouré de nombreux cactus. Ce parc est sensé retracer la vie des indiens avant l'arrivée des incas. Les habitations de l'une et l'autre culture se distinguent par leur forme : carrées pour les incas et plus circulaires pour les indiens. Et la théorie sur la présence des cactus prête à sourire : les indiens auraient été de gros consommateurs de fruits du cactus et c'est sur des excréments accumulés que tous ces cactus auraient pris racine ! Après une bonne montée, notre chemin débouche sur un superbe panorama au sommet du temple.

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    alexandra (jeudi, 26 février 2015 21:08)

    Magnifiques photos :-)

  • #2

    Alexandre (vendredi, 27 février 2015 19:33)

    Trop trop beau !!!! Je me régale a lire vos messages !!!!! Je vais même vous demandez de continuer ,à votre retour ,d écrire votre vie car ça va me manquer !!!!! Lol profitez bien des jours à venir !bisous a tous les 2 et bonne route .

  • #3

    Carli Surber (mercredi, 01 février 2017 20:45)


    Just want to say your article is as surprising. The clearness on your publish is just great and i can think you're a professional in this subject. Fine together with your permission allow me to grab your RSS feed to keep updated with forthcoming post. Thanks one million and please carry on the rewarding work.

  • #4

    Hobert Brundige (vendredi, 03 février 2017 05:01)


    Hello there, just became alert to your blog through Google, and found that it's really informative. I am gonna watch out for brussels. I will appreciate if you continue this in future. Lots of people will be benefited from your writing. Cheers!

  • #5

    Alesha Shah (vendredi, 03 février 2017 14:47)


    Have you ever considered writing an ebook or guest authoring on other websites? I have a blog based on the same ideas you discuss and would love to have you share some stories/information. I know my visitors would enjoy your work. If you are even remotely interested, feel free to send me an e-mail.

  • #6

    Lesli Cowgill (dimanche, 05 février 2017 05:45)


    Hello colleagues, how is everything, and what you would like to say on the topic of this article, in my view its truly amazing for me.

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!