New York

Changement "radical" de décor

En débarquant de l’avion à l’aéroport de JFK, le constat est sans appel : il fait froid. Très froid même, autour de -15°C, ce qui fait beaucoup pour nous qui sommes en printemps- été depuis 10 mois (merci de ne pas jubiler héhéhé).  Grâce à l’airtrain et au métro, il est possible de rejoindre le cœur de Manhattan en moins de 55 minutes. Nous arrivons à l’hôtel réservé par Virginie, la sœur d’Emilie. Oui, le passage à NY est surtout l’occasion de retrouver Virginie et Pat, son futur mari, mais aussi le papa d’Emilie, Olivier, ce qui va surement déclencher une cascade de larmes en série à l’aéroport. Mais pour l’instant nous sommes les premiers à débarquer dans la chambre. Et quelle chambre ! La vue du 21ème étage, le lit extra confortable, la propreté des draps et surtout une douche qui fonctionne parfaitement, sans avoir à choisir entre la pression et la température de l’eau. Une fois propres, installés et rassasiés (merci Lewis et Marine pour le plan Five Guys), nous partons accueillir nos visiteurs français au terminal d’aéroport. ! L'émotion... Quel bonheur de pouvoir les voir, leur parler directement, d’avoir un vrai contact. Et comme prévu, les larmes sont bien là. Tout le monde est heureux de se retrouver. En plus ils ne sont pas venus les mains vides, des vêtements chauds pour nous sont compris dans leurs valises. Avec les températures locales nous allons les apprécier. Une bonne première soirée tous ensemble qui fait vraiment du bien ! Et une première vision de Times Square de nuit qui nous fait penser à Shibuya un des quartiers « électriques » de Tokyo (pour mémoire, c’est ça).

Harlem et le Musée d'Histoire Naturelle

Le lendemain, une fois tout le monde remit du décalage horaire, nous partons découvrir la Grosse Pomme avec nos tickets CityPass (qu’il ne faut surtout pas perdre…). Rien que le métro est une attraction, et lorsque nous sortons en plein Harlem, la première personne croisée dans la rue porte… un gilet pare-balles. Rassurant n’est-ce-pas ? Alors qu’à peine plus de dix ans en arrière, plus personne ne voulait s’approcher de ce quartier à majorité afro-américaine, il fait aujourd’hui la part belle à une population plus aisée et au tourisme. Nous arrivons malheureusement trop tard pour assister à la messe Gospel. Tant pis, nous prenons plus de temps pour visiter le fabuleux Américan Museum of Natural History, une merveille de mise en scène et de pédagogie. Les animaux dans une reproduction de leur environnement naturel ont l’air plus vrai que nature. Bluffant ! En plus, nous avons la chance d’assister au spectacle du planétarium. Mais ce musée est tellement riche qu’il faudrait plusieurs journées pour en profiter pleinement. Définitivement un must-do de New-York. Entre temps, la neige s’est mise à tomber et a recouvert la ville de blanc, ce qui lui donne un petit coté féérique. C'est dans notre chambre que nous dinerons en famille ce soir, tout en observant depuis la grande fenêtre le merveilleux spectacle de la neige qui tombe sur New York...

Central Park et le Met

Le 02/03. Aujourd'hui, le soleil brille, le ciel est bleu, pas un nuage à l'horizon. Nous avons prévu d'aller au Metropolitan Museum of Art, mais profitons d'abord un peu de l'extérieur. Après être passés devant le Guggenheim, un musée d’art moderne à l’architecture en hélice, nous nous dirigeons alors vers Central Park. C'est tout blanc ! C'est magnifique ! Nous n'en ferons pas le tour aujourd'hui, parce que c'est immense mais aussi parce que malgré ce beau soleil, il fait froid, vraiment très froid ! Nous marchons tranquillement vers le Met. C’est le plus grand musée d'art au monde et nous sommes obligés de constater que son titre n’est pas usurpé. Il est immense et regorge de sculptures, tableaux, objets divers du monde entier. Il y a une exposition unique sur l’Egypte avec des sarcophages, momies et même le Temple de Dendur reconstitué dans une des ailes du bâtiment. Les trésors du Met ne se limitent pas à l’Antiquité, des œuvres de toutes les époques sont  regroupées ici, du penseur de Rodin à un des autoportraits de Van Gogh. Ici c’est carrément une année qui serait nécessaire pour venir à bout de l’intégralité des expositions du musée. Nous prendrons aussi le risque d’un Hot Dog newyorkais dans un des stands ambulants pour se donner des forces à affronter le froid. Mais coïncidence ou pas, Romain sera malade dans la soirée, au point de devoir écourter « précipitamment » son repas.

Empire State Building, Statue de la Liberté, 9/11 Mémorial et taxi jaune, tout ça en une journée...

Le lendemain, puisque Romain a survécu à sa nuit, nous commencerons la matinée par la visite du mythique Empire State Building. Inauguré en 1931, ce gratte-ciel est de style art déco  et culmine à plus de 442m en bout d’antenne (que deux agents de maintenance examinent, suspendus dans le vide…). Le temps est triste aujourd'hui, froid et pluvieux, mais, du haut de cette tour, la vue sur New York est tout de même à couper le souffle. C'est vertigineux. Nous avons aussi une vue d'ensemble sur la démesure à l'américaine : tout est immense ici, tout est fou ! Et dire que cet immeuble a été construit par son propriétaire (Général Motors) pour dépasser celui de son concurrent, le Chrysler Building. Ils avaient un sérieux complexe d’infériorité ceux là. Au loin, la flamme de la Statue de la Liberté qui pointe vers le ciel. Nous décidons d'aller voir ça de plus près. Nous embarquons sur le ferry depuis Battery Park et dix minutes plus tard nous passons devant. C'est tellement incroyable de la voir en vrai !! Nous n'en revenons pas avec Romain ! Cette image que nous avons si souvent vu à la télé, dans les magazines, cet emblème de New York est devant nos yeux, la sensation est intense. La Statue de la Liberté offre aussi un superbe point de vue sur Manhattan et Ellis Island, l’ancien poste frontière où devait passer tout les immigrés venus d’Europe.


Avant de rentrer, nous décidons d'aller voir le mémorial du 11 septembre 2001. Construit sous les ruines de l’ancien World Trade Center, le 9/11 Mémorial est composé de deux énormes bassins qui délimitent les emplacements des tours jumelles. L’intérieur du Mémorial est immense et la visite est très immersive. Force est de reconnaitre qu’ils sont doués pour la mise en scène ces américains. Quelques ruines des anciennes tours, des piliers, des pierres, un morceau d'une des antennes qui était au sommet de la tour, un camion de pompier défoncé... Ces objets, témoins restants de la catastrophe sont lourds de souvenirs. Sans jamais verser dans le mélo, la visite vous prend aux tripes et entre les témoignages des rescapés (ou pas), les photos et vidéos et les gens qui pleurent ou restent prostrés en silence, nous ne sortons pas  indemnes de la visite. Difficile de trouver les mots pour décrire ce qui se passe à l'intérieur.


La soirée sera plus réjouissante, car après avoir mangé dans un super restaurant italien, nous rentrons en Yellow Cab, ces fameux taxis new-yorkais. Celui-ci est conduit par un sénégalais qui se régale à nous voir nous entasser à l’arrière. Arrivés à destination, je donne son billet au chauffeur et Virginie lui glisse 2$ supplémentaires. Et là, c'est le bouquet final. Le voilà qui s'exclame, avec son fort accent sénégalais et à une vitesse incroyable "oh yougivemetips ! Yougivemetips !" C'est de l'or en barre, l'imitation va s'échapper par mes trous de nez si je continue à la contenir !

Brooklyn, Rockfeller Center et Big Burgers

Romain a encore passé une sale nuit. Pire que la précédente. Il est bouillant de fièvre. Il décide de rester à l'hôtel. Je découvre M&M's World. Je comprends pourquoi on en parle tellement, c'est encore une fois à l'image de la démesure américaine ! Faire autant de produits dérivés de ces petits bonbons et arriver à en générer autant de succès, chapeau ! Nous partons manger un morceau au Whôle Food Market. Je prends un peu de riz et de dinde pour Romain qui n’est vraiment pas au mieux. Malgré le temps toujours maussade dehors, nous partons pour une balade sur le pont de Brooklyn. Un parcours piéton en bois a été aménagé. C'est magnifique. Les gratte-ciel s'élèvent derrière le pont, en image de fond, c'est presque irréel. Petit à petit, le jour faiblit, les lumières de la ville s'allument les unes après les autres, nous donnant deux panoramas différents, mais aussi beaux l'un que l'autre. Je laisserai ici, sur le Pont de Brooklyn, le deuxième autocollant offert par Sabine et Romain (le premier est dans le bâtiment de la douane du Pérou). La Maurienne est désormais bien représentée à New York ! En revenant, nous passons une dernière soirée américaine en famille (sans Romain) et goutons aux burgers du 5 Napkins, probablement les meilleurs de NY. Et pour finir en beauté nous montons au sommet du Rockfeller Center, malgré le temps couvert. Une fois en haut, la vue est quand même très belle. Elle est juste très limitée, mais les gratte-ciel tout illuminés avec les nuages qui viennent s'enrouler autour, c'est un spectacle captivant.

Ce n'est qu'un au revoir...

Et voilà, déjà le dernier jour sur place, il est temps de faire les valises. La ville est sous une tempête de neige et même si c’est très joli, cela ne me rassure pas pour l’avion que ma famille s’apprête à prendre dans l’après-midi. En plus, des images d’un boeing qui a fait un « tout droit » ce matin à l’aéroport de LaGuardia passent en boucle dans le hall de l’hôtel. Avec cette tempête de neige, personne n'a envie de sortir (excepté Virginie qui irait bien faire quelques magasins). Seuls mon père et Romain vont affronter le froid pour une dernière petite balade dans les rues de New York.  Pendant ce temps, nous restons dans le hall de l'hôtel avec ma sœur et Pat. Nous regardons tomber la neige derrière les immenses baies vitrées. La tempête ne semble pas partie pour se calmer. ... Le moment de se quitter arrive tellement vite. J'ai espéré que leur vol soit annulé à cause de la neige, mais non... Les conditions étant difficiles, les métros ne circulent plus, mon père, Virginie et Pat vont devoir prendre une navette. Nous nous séparons devant l'hôtel... C'est dur ! Je suis en larmes évidemment, mais je suis tellement contente de ces cinq jours passés ensemble, sans compter le confort de l'hôtel qui nous a permis de bien nous requinquer ! Et puis, on se revoit dans à peine plus d'un mois maintenant ! Je les regarde s'éloigner. La désagréable sensation d'un bon moment qui se termine et du manque de mes proches me parcourt. Ça ira mieux demain...


De notre côté, nous passerons une dernière nuit à New York. Téméraires, nous partons demain à la rencontre d’un froid encore plus intense :destination Montréal !!

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Béaaaa (dimanche, 05 avril 2015 08:35)

    Miliiiie !
    C'est splendide !!!
    Même avec cette température, on a tellement envie de vous rejoindre et de visiter NYC !
    Gros bisous et grosses pensées =)

  • #2

    Miliiiie ;-) (mardi, 07 avril 2015 18:58)

    Merci Béaaaa !!
    C'est vrai, New York, qu'il neige ou qu'il vente, c'est... AMAZING !!!
    À très bientôt ! Gros bisous

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!