De SFO à LA : la route US1

La route US 1 : ballade le long de la côte

C'est parti ! notre road trip a officiellement commencé dès que nous sortons de San Francisco. Plus la route descend dans le sud et plus le paysage se fait sauvage. Et plus nous approchons de Half Moon Bay, plus le ciel se couvre. Du coup, il fait un peu frais quand nous arrivons dans cette petite station balnéaire très tranquille et nous sentons bien l'air marin sur le chemin de promenade le long de la plage. 


L'étape du premier soir sera Santa Cruz, la ville pionnière en Californie sur l'importation d'un sport venu d'Hawaii : le surf. Avant d'arriver à notre hébergement, nous avons le temps d'apercevoir le coucher de soleil au loin. Cette fois ci nous sommes un peu loin de la mer mais il reste encore 4 soirées de route pour se rattraper. Le motel est simple mais la chambre est bien et propre. C'est vraiment le motel à l'américaine ! A se demander si la chambre voisine n'abrite pas un tueur en cavale ou un couple illégitime...

Santa Cruz

Petite ville ensoleillée de bord de mer, Santa Cruz est aussi connue pour son BoardWalk, un gros parc d'attractions face a l'océan (vu dans le film "esprits rebelles"). Ambiance de fête, odeur de barbe à papa et bruits de grand huit suivi immédiatement de cris, dans ce parc, les montagnes russes toutes en bois datent de 1924, elles font partie des montagnes russes les plus anciennes encore en activité. À l'époque, en faire un tour vous aurait coûté 0.01$, aujourd hui c'est 4,50$. Une petite marche sur la jetée offre une vu sur le parc d'attractions plus au calme. Ici ce sont d'autres cris qui attirent l'attention : une colonie de lions de mer a élue domicile sur les pilotis et se prélasse tranquillement au soleil. Nous les observons en dégustant le clam chowder, une sorte de soupe de fruits de mer et poissons à la crème servis dans une voile de pain dont on a retirer la mie. C'est vraiment très bon et copieux !

Monterey

La route 1 longe la côte jusqu'à Monterey, avec de longues plages de sable fin quasi déserte. Il fau dire que l'eau est vraiment très fraîche. En arrivant à Monterey, nous trouvons un petit motel pas cher malgré la saison (c'est le springbreak et les scolaires sont en vacances). En plus une vraie cheminée est installée dans la chambre. Le soir, un vent glacial souffle vraiment fort sur la côte. Les vagues s'écrasent sur les rochers et nous assistons à un magnifique coucher de soleil en front de mer.

Carmel

Après une nuit près du feu, nous quittons notre petite chambre vers 10h et nous dirigeons vers Carmel, ses plages de sable blanc et ses maisons de contes de fées. Elles ont toutes une vue imprenable sur l'océan et ont toutes une architecture très originales. Pendant plusieurs années, Clint Eastwood fut le maire de la ville. D'ailleurs de nombreuses célébrités ont une maison ici.

Big Sur

Toujours plus au sud, nous prendrons la direction de Big Sur. Cette route est accrochée aux falaises du Pacifique et offre une vue imprenable sur l'océan. Avant de s'enfoncer dans une forêt de Redwood, ces conifères géants pouvant atteindre une centaines de mètres, nous passons au dessus du fameux Bixby Bridge qui relie deux falaises sur 700 pieds (220m). Nous retrouvons les joies du road trip, avec cette liberté inégalable.
A Piedras Blancas, nous nous arrêtons pour voir des éléphants de mer. Et cette fois, pas de déception, ils sont au rendez-vous. Un mâle pour cinquante femelles Et il n'est pas difficile de repérer le mâle  : il est énorme ! En passant nous voyons (de loin) l'extravagant Hearts Castle avant de finir la journée à San Luis Obispo.

Santa Barbara

Plus on s'approche du sud, plus l'air est doux. Aujourd'hui, short et tongs sont de rigueur ! Nous reprenons la route. Notre objectif du jour : Santa Barbara. La route passe un peu plus dans les terres et nous faisons une halte à Los Alamos et Los Olivos. Le premier semble tout droit sorti d'un western avec entre autre l'Union Hotel où Paul McCartney et Michael Jackson avaient tourné un clip. Le second est plutôt dans la dégustation de vin mais c'est aussi ici que Michael Jackson (encore lui) avait sa propriété de NeverLand. Aujourd'hui tout est abandonné et un peu glauque.

En arrivant à Santa Barbara, l'image de la petite ville huppée de bord de mer devient réalité. Des villas "haut de gamme" sont construites au bord des falaises, avec accès privé à la plage. La route est bordée de hauts palmiers et les 30 degrés de température donnerait bien envie de troquer la Hyundai contre un petit coupé cabriolet. State Street, la rue principale est bordée de boutiques de luxe et de restaurants. Nous préférons l'atmosphère tranquille de la Mission Franciscaine de Santa Barbara, où Romain se sent l'envie de rentrer sous les Ordres. Juste le temps d'un passage devant le Musée d’Histoire Naturel pour admirer le squelette entier d'une baleine bleue et d'admirer un nouveau coucher de soleil avant de regagner Ventura pour la nuit où les prix des hébergements sont plus abordables 

Malibu

Nous quittons rapidement la free way pour récupérer la route 1, qui longe l'océan. Pour le moment, niveau météo, c'est un sans faute : il fait encore très beau et chaud aujourd'hui. Cela mérite un petit arrêt à la plage. Après une petite heure de route, c'est le sable de Malibu que fouleront nos pieds. On ne se refuse rien ! Bon, en dehors des palmiers, des jolies maisons et surtout des postes de secours version "Bay Watch", avec les bouées rouges, célèbre accessoire brandi à tout va dans "Alerte à Malibu", il n'y a rien qui soit vraiment exceptionnel. Sauf peut-être... Lézarder au soleil sur une plage, à regarder les surfeurs. 


Dans l'après-midi nous nous engageons dans la tentaculaire mégalopole de Los Angeles...

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    alexandra BONFAND (samedi, 18 avril 2015 21:32)

    Alors le Québec et Montréal comme je l'imaginais et comme on me l'a raconté... La température fait juste un peu beaucoup frissonée :-)
    Et les Etats Unis... magnifique
    :-)

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!