Los Angeles et San Diego

Hollywood

Ce matin, ça sera donc petit déjeuner dans un parc avec vue sur la colline d'Hollywood !! Avant d'y arriver, nous sillonnons un bon moment une route étroite dans un quartier résidentiel. Ça monte et ça descend, ça tourne... Les maisons sont énormes et très belles. Le quartier est huppé ! La vue sur la colline d'Hollywood, c'est surtout génial parce qu'on l'a vu mille fois à la télé et c'est vraiment incroyable de le voir en vrai. Mais autour, il n'y a pas grand chose. Plein de jolies maisons les unes sur les autres, un petit panorama sur LA et puis des collines jaunâtres tellement elles sont sèches.

Nous continuons notre tournée des lieux "incontournables" (mais surtout vus à la télé) de LA. avec Hollywood Boulevard. Bon, il y a les étoiles des stars sur les trottoirs. C'est fun !On passe plus de temps le nez vers le sol à lire les noms écrits sur les étoiles. Mais finalement, ça n'est pas plus mal : Hollywood Boulevard, c'est laid ! Excepté un ou deux endroits très touristiques, comme par exemple Chinese Theater, là où des stars ont fait leurs empreintes de mains et chaussures dans du béton, c'est glauque ! Il y a beaucoup de drogués et de homeless, des magasins douteux, ça sent l'urine... C'est glauque, mais avec des palmiers ! Mais c'est aussi l'endroit où vous croiserez Spiderman qui se balade dans la rue, des hommes sandwich, des gens qui brandissent des panneaux vous proposant de l'herbe... 

Beverly Hills

Nous repassons ensuite par Beverly Hills. Là, c'est propre, c'est beau, c'est safe, et c'est calme ! Nous découvrons tranquillement ce superbe quartier résidentiel en voiture, croisant Maserati, Lamborghini, Ferrari, Porsche... Nous arrivons en haut de la colline, là où nous soupçonnons que des stars vivent. Les maisons vues jusqu'à présent étaient énormes et magnifique mais là , on se trouve devant le cran au-dessus. Des propriétés tellement immenses et riches, qu'il y a des statues dans l'entrée, plusieurs terrasses, plusieurs portes de garage... C'est vraiment démesuré et un tantinet superficiel, mais l'ensemble a du charme.

Venice Beach

Nous terminons par Venice Beach. C'est le lieu où l'on peut laisser s'exprimer ses envies et sa créativité, quelle qu'elle soit...  Vous y verrez donc des artistes de rues en tout genre, un gamin en costume qui danse sans s'arrêter sur du Mickael Jackson, encouragé par sa mère, des mecs body buildés à outrance montrant leurs corps en action sur des machines de muscu, des Green Doctors, qui, pour 40$, vous dirons si oui ou non vous réunissez les critères d'une personne qui a besoin d'une ordonnance pour de la marijuana... C'est crazy !! 
Ce qui est surtout sympa, c'est  Venice Canals Walkway. Un chemin piéton longeant de petits canaux (d'où le nom de Venice) autour duquel des gens vivent paisiblement dans leurs jolies petites maisons. C'est calme, charmant, fleuri, coloré. Un plaisir de s'y promener un peu après avoir pris un bain de foule sur la plage.

Au final, L.A.. Ca n'est pas beau. C'est une grosse ville (100km de diamètre), sans aucune harmonie dans les couleurs ou l'architecture. Il y a des campements de SDF sous des ponts, des fast food absolument partout, des sirènes de police ou pompiers sans cesse. D'ailleurs on ne peut pas les louper ! Les sirènes hurlantes les plus aiguës qu'on ait jamais entendues ! Par contre, les camions utilisés pour les interventions incendie sont impressionnants et très beaux. Aucune déception quant à LA : on était prévenus. Plusieurs personnes nous avaient dit de ne pas y consacrer trop de temps et de ne pas s'attendre à quelque chose d'exceptionnel en terme de paysage. C'est surtout exceptionnel en terme de décadence et c'est déjà pas mal !

En route vers San Diego

Mais le soleil et la perspective de quitter LA aujourd hui nous fait vite oublier tout ça ! Direction San Diego à 3 heures de route d'ici. Ce qui veut dire qu'on a le temps, et qu'on va pouvoir rouler tranquillement et nous arrêter quand ça nous chante. Après un petit déjeuner sur la plage de Long Beach, au su de LA nous descendons doucement la cote. Nous faisons quelques arrêts sur les belles plages qui se présentent sur notre chemin comme New Port, Balboa Bay, La Jolla, qui est bien jolie ;-) il n'y a rien à dire, dès qu'on sort de LA, les petites villes côtières sont pleines de charme ! La plupart ressemble un peu à des petites villes de la côte d'azur.

Il n'est pas encore 17h lorsque nous atteignons San Diego. Troisième plus grosse ville de Californie, San Diego est située à une quinzaine de minutes de la frontière mexicaine. Nous ne pourrons donc aller plus loin, notre entrée sur le territoire mexicain avec la voiture de location étant interdite. Nous nous promenons sur Mission Beach, qui n'est pas la plus belle  que nous ayons vu jusqu'à présent mais pas la plus laide non plus ! Demain, c'est notre dernier jour sur la côte, après nous attaquerons la partie de notre road trip dans les terres. Nous allons donc en profiter et passer la journée à la plage. D'ailleurs, nous avons encore beaucoup de mal à réaliser que nous arrivons à la fin de cette année de voyage. Mais nous nous y préparons bien sur. Nous sommes impatients de retrouver toute notre famille et tous nos amis, vraiment. Mais le retour... Ça c'est une autre histoire. C'est drôle, nous avions un peu peur avant de partir il y a un an, nous ne savions tellement pas à quoi nous attendre. Aujourd hui, c'est l'inconnue du retour qui nous interoge ! Pourtant nous allons retrouver tout ce qu'on connait. Mais nous sommes incapables de savoir comment nous allons gérer ce "retour sur Terre". Retrouver un quotidien, une routine, avec une maison à soi, une voiture, un travail, des habitudes...

San Diego, the finest american city

Le soir, nous passons 1h30 à découvrir une partie de San Diego by night. C'est une des rares villes qui fassent figure d'exception en terme de sécurité le soir... Nous nous baladons dans Seaport Village, une zone piétonne près du port, avec de petits magasins, des bars, quelques attractions. Nous passons devant le U.S.S. Midway, un porte avion de la Navy reconverti en musée. Il y a aussi une grande statue d'un marin embrassant une infirmière et des statues représentant des marins qui écoutent et applaudissent Bob Hope, le comique qui venait remonter le moral des troupes grave à ses spectacles. C'est la fraîcheur amenée par le vent du large qui nous décidera à rentrer à l'hôtel.

Le lendemain, nous avons décide de profiter de la plage avant de ne plus la revoir. Mission Beach se trouve à 30 minutes de notre hôtel environ. Il fait très beau aujourd'hui encore, l'après-midi s'annonce bien. Nous louons surf et bodyboard pour la journée. Maintenant, le défi : se mettre à l'eau. Parce qu'il fait peut-être super beau, mais l'air est frais et l'eau glaciale !!  Malgré le néoprène et le lycra nous sortons de l'eau complètement gelés et même le soleil ne suffit à nous réchauffer. Lorsque la plage se vide, il y a comme une atmosphère de fin de vacances qui flotte dans l'air... Il est temps de se préparer à la longue route vers les parcs nationaux.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Magali D (vendredi, 24 avril 2015 19:00)

    Effectivement " surf in USA ", c'est fini (pour ce coup ci)
    Avez vous des idées derrière la tête???????????

Vous êtes

AmazingCounters.com

à nous avoir rendu visite

Merci !!